Expatriation Retour en France

Bilan : 6 mois de retour en France

2019/05/bilan-6-mois-de-retour-en-france.html

Les Jiaozi, une demi année que nous sommes rentrés de Chine. Une demi année ! Vous vous rendez compte ! Cela semble peu mais en même temps c’est pas rien. C’est passé à une vitesse folle et limite encore plus vite que ces années en Chine. C’est bizarre ce que je vais dire mais c’est comme si je n’étais jamais partie. Comme si j’avais vécu dans un rêve pendant tout ce temps et que je me suis réveillée il n’y a pas longtemps. S’il vous plaît ne m’appelez pas Alice aux pays des Merveilles car j’ai horreur de cette oeuvre. Mais sincèrement j’ai l’impression que ce n’était qu’un rêve. J’ai changé mon passeport lorsque je suis rentrée et donc je n’ai plus aucun visa à regarder pour me prouver comme quoi c’était bel et bien vrai (je ne vous raconte pas le mal au coeur que j’ai eu en regardant mon passeport se faire déchiqueter), j’ai juste quelques objets par-ci par-là qui ont une grande valeur sentimentale à mes yeux qui me montre que ce n’était pas faux. Dans ce cas-là, le matérialisme a parfois du bon. Et dire que Panda voulait qu’on vienne les récupérer l’année prochaine ! Mais il me reste le plus important de tous : ce blog. Ce blog qui me montre que je n’ai pas rêvé ! Ces voyages, nos échanges, mes souvenirs… Tout était vrai !

 

Pour ce qui est de ma vie ici je me refais à la vie Française. Je reprends goût au ciel bleu (enfin à Paris ça n’a pas été trop ça en Avril/Mai), aux apéro en terrasses, au fait de parler vacances toutes les semainesà l’idée que je suis de nouveau là pour les événements importants, de faire mon petit marché le dimanche que je vous partage sur Instagram. Et pourtant à la maison ça reste typiquement Chinois. Je vous ai déjà énoncé ces habitudes Chinoises que j’ai gardé en France mais il vous faut aussi savoir que je continue à cuisiner principalement chinois. J’ai cassé les bonbons à Panda en Chine pour pouvoir manger italien et trouver les produits de chez nous pour au final faire à manger Chinois la plupart du temps. Je l’ai remarqué lorsque j’ai vu que ma bouteille de sauce soja était bien plus entamée que ma bouteille d’huile d’olive, et en plus j’en suis à ma troisième bouteille ! Je me sens toujours en décalage mais petit à petit ce décalage devient moins grand avec l’arrivée des burrata de l’été et mon envie de salades fraîches que personne ne comprenait en Chine. 

 

Et puis je ne sais pas si j’en ai parlé avant mais je me sens aussi en décalage avec les gens. Du moins en décalage avec la vie des gens. Je vous explique je l’ai remarqué avec les vêtements. Ne me dites pas que je suis superficielle mais c’est une chose qui se remarque plus facilement que l’intérieur de maison. Tout le monde a des fringues super sympa et très variées. Moi j’ai fait mon hiver avec 2 jeans et 4 pulls, on a pas besoin de plus pour être heureux je ne dis pas le contraire. Vous allez me dire « T’as qu’à acheter des vêtements » mais ce n’est pas ça ce que je veux dire. Ca m’a fait prendre conscience que ma vie s’était « arrêté » le temps d’une Chine et que je dois désormais tout reconstruire. Je dois de nouveau me créer une maison, un foyer, un endroit où je ne suis pas en « sursis ». Je répète souvent à Panda d’ailleurs à quel point je vois que les gens autour de moi ont construit leurs vies et que moi je dois reconstruire la mienne à 28 ans. Histoire de donner à nos petits Panda une maison qui manque de rien. Ce n’est pas comparable et pas tout le monde s’est expatrié mais voilà j’ai cette sensation bizarre d’avoir avancer dans ma vie sans avoir avancer. Je ne parle pas d’un point de vue matériel mais d’un point de vue accomplissement de vie. J’espère que vous arriverez à cerner ce que je veux dire sans vous méprendre car j’ai vraiment du mal à vous l’expliquer par écrit. 

 

Pour ce qui est de ma santé je vais mieux même si, pour ceux qui me suivent sur Instagram, vous avez pu remarqué que j’avais parfois des rechutes. Mais globalement je suis contente car je peux de nouveau manger des haricots, des champignons et même des abricots ! Ca faisait plus d’un an que je n’y avais pas touché et ça m’avait manqué. D’ailleurs nos bons fruits et légumes m’avaient manqué ! 

 

Donc pour ce qui est de ce bilan bi-annuelle, comme vous pouvez le constater, j’ai toujours un peu de mal mais ça va de mieux en mieux et je me refais petit à petit au fait de vivre en France et surtout de vivre avec ce nouveau changement de mentalité. Ca prend du temps, comme tout changement, mais le tout est de s’y faire et de finir par être heureux n’est-ce pas ? On se retrouvera pour le bilan de la première année en Novembre ! 

0 comments on “Bilan : 6 mois de retour en France

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :