Reflexions

Ces souvenirs de Chine

Encore une fois, et parce qu’apparemment je ne le répète pas assez nous aurions dû aller en Chine en début de mois. A l’heure où vous lisez cet article nous devrions être en route pour le Henan avec la famille Panda. J’arrête pas de demander à Panda quand est-ce qu’on y retournera, que la famille me manque etc…Et je suis vraiment égoïste car la personne qui souffre plus que moi dans tout ça c’est Panda. Pourtant il prend gentiment son mal en patience en me disant que c’est son pays et qu’il n’y a pas de raison pour qu’on y aille plus. Je vous l’avais dit en Chine notre vie n’était pas simple et nous étions loin d’avoir ce statut d’expatrié. Nous n’étions pas bien payés, c’était la famille Panda qui nous faisait vivre en nous envoyant de l’argent, je suis tombée malade, Panda travaillait comme un force-nez en se faisant maltraiter au travail, j’ai eu du mal à m’adapter…Beaucoup de moments où mon côté occidental a été mis à rude épreuve. Mais j’y ai aussi vécu des moments extraordinaires, rencontrer des personnes extraordinaires, j’y ai aussi rencontré des Jiaozi, j’y ai vu de vraies beautés. Alors je voulais vous dévoiler un peu de ces souvenirs dont je me remémore les douceurs et qui accentue ce mal être.

Ces souvenirs de Chine sont :

* Mon premier repas en Chine qui fut un Huoguo chez Xiabu Xiabu avec ma boisson préférée chez eux : Le soda à l’orange.

* Aller chercher Panda après le travail à Beijing: Après mon travail à 23h je descendais l’avenue Wangfujing. Tout était encore éclairée même s’il n’y avait personne, j’avais juste le temps de me prendre un dernier Tanghulu. J’attendais Panda dans le lobby de son hôtel et la plupart du temps au lieu de finir à 23h30 il finissait à 1h/2h du matin. Afin de faire bonne figure, je faisais toujours attention de ne pas m’endormir mais je finissais toujours par somnoler. A cet époque je n’avais pas encore mon VPN. Une fois sortis, malgré notre fatigue, nous allions manger notre bol de nouilles de boeuf à Xibu Mahua puis on prenait le taxi pour rentrer à la maison.

* Les soirs où on était libres, on allait manger des brochettes en bas de chez nous. Le monsieur qui faisait les brochettes était toujours très gentil avec moi et ses brochettes de champignons sont les meilleures que j’ai jamais mangé même à l’heure actuelle. Parfois on allait au restaurant d’à côté manger Malatang.

* Quand on arrivait à se lever assez tôt, nous allions prendre notre petit-déjeuner dans le boui-boui qui se trouvait dans les restaurants en haut de la rue. Lait de soja et Youtiao pour moi, et Doufuhua et Youtiao pour Panda. Parfois, quand je voulais du sucré, on allait manger chez Holilai et je prenais toujours mon gâteau préféré : celui au miel.

* La première fois que je suis allée à Pingyao, notre guide était incroyable. Malgré le fait qu’elle ne parlait pas Anglais elle a tout fait pour que je m’intéresse à ce qu’elle disait en me prenant dans la conversation. Elle a fait des pieds et des mains pour me trouver une boite à bijoux qui ressemblait à celle que je voulais dans une boutique mais qui était bien trop cher.

* Quand nous habitions à Shanghai, on allait à vélo faire les courses à Carrefour. Etant donné qu’on faisairt toujours ça entre midi et deux on s’arrêtait toujours dans le food hall pour se manger un bol de nouilles à l’agneau.

* Ma collègue de travail, Kristina, est devenue l’une de mes plus proches amies. A chaque fois je lui proposais de sortir prendre un peu l’air entre les cours. On allait chez Royaltea s’achetait un fruit tea à l’orange avec Kristina et ensuite on passait chez Watsons (une parapharmacie) pour acheter tout et n’importe quoi. Sinon nous allions chez Starbucks. Il se trouvait en bas de notre office et à la longue le personnel me connaissait là-bas et savait exactement ce que j’allais prendre. C’est aussi Kristina qui m’a sauvé. Le premier jour où je suis tombée malade, elle m’a aperçue dans le métro. Elle est venue pour me dire bonjour et elle s’est aperçue que j’étais livide et que je tenais pas sur mes jambes. Alors elle m’a aidé à marcher jusqu’à notre école pour demander à nos managers d’appeler les pompiers.

* Puis quand j’ai changé de compagnie, j’ai rencontré ma manager Monica qui elle aussi est devenue une amie proche. Elle était Chinoise et on passait notre temps à parler de tout et de rien. On parlait très souvent sur les différences France-Chine car elle me comprenait mieux que personne. On allait souvent au supermarché d’à-côté pour se ravitailler et elle prenait toujours la même chose : un petit pain fourré au beurre de cacahuètes façon Hong-Kong.

* Avant d’aller au travail, j’allais toujours chez Family Mart m’acheter un yaourt et une boisson selon mes envies.

* Parfois j’avais la flemme de faire à manger en rentrant à la maison alors Panda et moi on se rejoignait pour aller manger notre bol de nouilles de Lanzhou qui les faisaient aussi bonnes que Xibu Mahua ! Parfois on prenait le vélo et on allait dans la rue des restaurants et on choissisait là-bas. Après le repas on finissait toujours par aller se faire masser les pieds. C’était notre moment où l’on se racontait nos journées.

* Les après-midi chez Nainai à boire du thé et à aller aux toilettes…Nainai reçoit toujours très bien. Une fois que notre verre de thé est fini, elle le remplit toujours à la vitesse de la lumière ! J’ose jamais lui dire non alors je le bois puis je me fais resservir. Voilà le résultat !

* J’ai mis du temps à être à l’aise chez Mama mais maintenant ça me manque de ne plus être assise avec elle sur le canapé, dans un pyjama rose qu’elle m’a préalablement acheté, à manger des abricots secs. Ce sont les meilleurs ses abricots secs, elle les achète dans un magasin près de chez Laolao-Laoye.

* Dans le Shanxi l’hiver il fait très froid alors les maisons sont bien chauffées. Voire trop chauffées ! On est bien quand on dort dans notre chambre mais la nuit on se croirait dans une fournaise et on finit toujours en tee-shirt ! Parfois la nuit on se lève pour aller boire à la fontaine qui se trouve dans notre chambre sur la petite terrasse que l’on ferme avec un rideau la nuit. Une fois le rideau franchit on passe de Bali au Pôle Nord ! Ca nous fait toujours rigoler quand on en parle avec Panda !

* Les moments Laolao-Laoye viennent chez Mama pour nous apporter notre petit-déjeuner. Franchement je dois avouer que la soupe d’agneau le matin la première fois c’était dur !

* Aller voir notre Lao Nainai. A chaque fois, vu que je m’assois toujours à côté d’elle, elle me met une clémentine ou des bonbons dans la main. Lorsqu’elle voit que je mange pas alors elle me les ouvre elle-même et je suis obligée de manger !

* Une des habitudes que j’ai prise est de donner mon bras à Mama ou à Laolao pour qu’on puisse marcher ensemble. Laolao me l’a fait immédiatement dès lorsque je l’ai vu pour la première fois. Ca fait du bien d’être en famille.

* Sachez que lorsque j’étais sur mon Mobike à pédaler pour aller à la maison ou au métro, je chantais toujours à tue tête. Je m’en foutais parce que personne me connaissait et personne ne me comprenait. J’espérais même faire rire les Chinois qui se disait « Elle est folle la Laowai ! »

* L’été quand on voulait une glace, Panda et moi on allait au supermarché de notre résidence juste pour acheter une glace.

0 comments on “Ces souvenirs de Chine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :