Reflexions

En quoi la Chine m’a-t-elle changé ?

Parce que maintenant que je pense pouvoir vous dire en quoi la Chine m’a changé, parce que oui ces 2 ans et demi en Chine m’ont appris énormément de choses sur moi-même et m’a fait changé pas mal de choses sur ma manière de pensée et d’être. Donc je pense que cet article est un bon moyen de voir cette évolution sur mon « avant » et « après » Chine.

L’ouverture d’esprit :

J’ai toujours été très ouverte d’esprit. J’ai toujours adoré les langues étrangères, j’étais en filière de Japonais puis je me suis passionnée par la Corée bref j’ai toujours été attirée par les autres cultures et j’ai toujours voulu en apprendre plus sur les autres. Mais c’est quelque chose d’être fascinée par une culture chez vous et d’être dans cette culture chez elle. C’est là qu’on se rend justement compte que l’ouverture d’esprit peut-être parfois pas aussi évidente qu’elle n’y parait. Soyons francs, on les aime ces Chinois mais franchement parfois on a bien envie d’en égorger un ou deux surtout quand ils coupent la file d’attente ou autre. Ne nous mentons pas à nous même ! Mais c’est également la même chose pour d’autres nationalités qui aiment la France et qui ne supportent pas certaines de nos « manies » car ce n’est pas dans leur culture. C’est juste que nous faisons face à des différences culturelles que l’on arrive à accepter ou pas, tout simplement. Mais comme je l’ai toujours dis sur ce blog, la solution n’est pas de tout accepter. Si cela ne correspond pas à qui nous sommes, à notre mentalité, nous sommes en droit de refuser de l’intégrer à notre personnalité. Mais nous devons comprendre plutôt que de juger. Je trouve toujours dégueulasse les personnes qui crachent dans la rue et qui font faire pipi à leurs enfants dans des poubelles, ce sont des choses que je n’accepte pas et qui me sidère toujours autant, mais j’ai compris qu’ils avaient leurs raisons. Les Chinois n’aiment pas avoir les bactéries à l’intérieur du corps et trouve ça dégueulasse de mettre son crachat dans le mouchoir et dans la poche. Ils trouvent également que ce n’est pas bien de faire se retenir les enfants donc ils leur font faire pipi où ils peuvent. Je n’accepte pas et ça me déplait toujours en le voyant mais je « comprends » la différence de culture et donc de vision des choses. Il n’y a pas de juste ou pas juste. Ce n’est pas parce que ce n’est pas bien chez moi que c’est alors une vérité générale et que mon pays et ma culture savent mieux que le reste du monde. Non ce n’est pas vrai. Alors la Chine m’a challengé pas mal de fois en me mettant les nerfs à vif mais ça m’a vraiment ouvert l’esprit. Ca m’a permis d’être plus compréhensive et d’être bien plus patiente, quelque chose que je n’étais guère avant. 

L’écologie :

Je n’ai jamais été très écolo ni même intéressée par cela. Discuter avec moi via la manière forte sur le sujet ne m’aide pas à m’y intéresser. Je suis plutôt du genre à avoir besoin d’une discussion posée expliquant le sujet et non l’aborder de manière véhémente. Bref les Chinois ne sont pas très écolo, pour ne pas dire pas du tout ! Ils ont des poubelles publiques avec marqué « recyclable » et « non recyclable » mais clairement personne ne fait de tri voire si ce n’est pas pour jeter par terre. J’ai vu un minot jeté son sachet par terre d’un geste « je m’en fous royalement » et son père qui ne dit rien du tout. Panda m’a d’ailleurs dit « Tu vois son père a l’argent de lui offrir des cours d’anglais mais il ne lui offre même pas d’éducation » et c’est pas le seul ! Bref tout ce plastique ! Le plastique permanent entre les boites Tupperware de livraison à domicile, les sachets de fruits/légumes/viande, les bouteilles de Naicha/thé/Starbucks etc… Croyez-moi ici plus besoin d’acheter de sachets poubelles ! J’ai acheté des sachets poubelles mais clairement en un an, avec tous les sachets plastiques que j’ai eu des différents petits magasins, ben je peux vous dire que j’en ai pas utilisé beaucoup et que mon placard était toujours aussi rempli de sachets plastiques. Ici il n’y a pas de recharge pour vos liquides vaisselles et savons à mains, trouver une brosse à dents en bambou/des cotons réutilisables c’est la misère…Généralement ce sont les étrangers qui en font des business car ce genre de demande vient de la part des étrangers pas des Chinois. Bref de voir tout ce plastique je vous jure ça m’a rendu hystérique. Sans penser à toutes les livraisons Taobao avec tous ces cartons ! Cette surconsommation permanente dont j’ai fait parti mais qui a fini par me dégouter à la longue ! Je pense à avoir des enfants et je me dis mais dans quel monde on va, quel monde je vais pouvoir leur offrir…alors ça me fait vraiment peur ! Sans parler du fait que cet été lorsque j’ai été au musée Océanographique de Monaco ils disaient que si on continuait comme ça, d’ici 2050, la mer contiendrait plus de détritus que de poissons ! Moi une fille de la mer vous imaginez lire ça ! D’avoir entendu ma famille dire « On est pas allés une seule fois à la mer cet été vu comment elle est polluée », tous mes souvenirs heureux de petite fille passant des journées entières avec sa famille à la mer ont éclaté en mille morceaux ! La Chine + ça = ma vision des choses a complètement changé, comme une décharge électrique ! Je ne dis pas que je vais être 100% écolo et que je vais adopter une green attitude ainsi qu’une attitude minimaliste mais en tout cas je vais aider ma planète à mon rythme en utilisant moins de plastique et plus de sources recyclées en revenant ici en France en profitant de toutes les alternatives que nous avons en place chez nous comme les tote-bag etc…

Le respect :

Alors ça j’ai beaucoup appris en Chine, le respect. Les Chinois sont trop irrespectueux entre eux. Oui c’est la vérité et c’est quelque chose qui m’a sidéré de voir comment ils se parlaient entre eux, d’ailleurs les Chinois eux-mêmes l’avouent. Genre si tu n’as pas de voiture, d’appartement, si tu n’as pas fait d’études tu n’es rien. D’ailleurs demandez aux Chinois s’ils respectent les Mingong, vous aurez une jolie réponse. Personne ne veut s’assoir près d’eux ni même les toucher. J’ai vu énormément de personnes de l’âge de ma grand-mère travailler, dans des boulots épuisants pour leur âge comme nettoyer le métro ou les écoles de langues où je travaillais, et croyez-moi j’en ai eu mal au coeur à chaque fois. Le nombre de fois où je suis allée aider une Ayi qui essayait de changer une bonbonne d’eau et que personne ne l’aidait alors que nous étions clairement tous plus jeunes et en bonne forme. Personne respecte le travail de ces gens. Les Chinois adorent les Baozi et les Jianbing mais pensez vous qu’ils respectent les personnes qui tiennent les commerces de Jianbing ou de Baozi ? La réponse est « non » car ils sont bien trop bas dans la société. Une fois j’ai entendu une collègue Chinoise dire à propos d’un étranger avec qui on travaillait (que je n’appréciais pas non plus mais bon ça on s’en fout) : « Ca ne m’étonne pas qu’il soit comme ça, il n’est pas allé à l’Université alors il n’est pas éduqué ». Alors je lui ai dit « Pardon mais moi non plus je suis pas allée à l’Université, je n’ai fais que 2 mois » et là elle essaye de se rattraper car elle m’appréciait bien « Ah mais je ne parlais pas de toi. Mais ah bon tu n’es pas allée à l’Université ?! » Ben non j’ai arrêté mon université très trop vite mais ça ne veut pas dire que je suis mal éduquée et que je ne suis bonne à rien non. Je pense même que je suis très travailleuse et que j’ai d’autres qualités donc je mérite un peu plus de respect que ça. Même si clairement ce mec n’était pas professionnel du tout. Je sais qu’en Chine c’est la concurrence depuis petit, qu’il faut être le meilleur pour avoir un bon travail et une bonne situation et je « comprends » cette manière de pensée, elle ne changera pas demain la veille. Mais en tout cas pour ma part je décide de continuer d’accorder mon respect aux personnes qui travaillent durs, qui font des métiers très difficiles et peut-être au vu des Chinois peu glorieux car grâce à eux le métro est plus propre, on peut manger des baozi et ces personnes sont généralement bien plus généreux que les citadins. 

Le gaspillage :

Alors je ne parle pas de gaspillage alimentaire pour la Chine. Je n’ai jamais vu un Chinois gaspiller. Cela dû aux grandes famines que le pays a connu et le fait d’avoir été éduqué comme cela, les Chinois ne gaspillent jamais. D’ailleurs, le monde s’horrifie en pensant que les Chinois mangent les pattes de poulets, les oreilles de cochons, les cous de canards et autres…Mais quand il y a la famine et que tu n’as plus rien à manger tu fais comment ? D’ailleurs Yu Zhou le disait dans le livre « La Baguette et la Fourchette ». Ma manager, sa grand-mère, elle faisait même des soupes de bois d’arbre pour avoir quelque chose dans le ventre. C’est terrible quand on y pense… Quand je parle du gaspillage, je parle de mon côté. Oui j’étais une sacrée gaspilleuse. Je commande, ça ne me plait pas, je ne mange pas. Maintenant je fais très attention à ce que je commande pour être sûre de le manger et je ne commande pas plus gros que mon ventre. Même si maintenant avec ce que j’ai c’est impossible car je ne peux manger qu’en petites quantités. Mon père m’a toujours dit que si je n’avais plus faim, mais que j’avais bien mangé, cela ne servait à rien de me forcer pour finir par vomir aux toilettes. Ca c’est quelque chose que je ferai avec mes enfants car je considère que manger de force ne fait pas « profit » au corps. Après il faut pas déconner si tu as pas manger tu n’auras pas le droit au dessert ! Mais combien de fois j’ai acheté des choses pour oublier que je l’avais dans le placard pour finir par jeter, pareil pour les légumes dans le bac ! J’ai mal au coeur quand je pense à cela, à qui j’étais. Désormais j’achèterai ce dont j’ai besoin et je ne rachèterai pas avant d’avoir fini et je prendrais d’ailleurs en « vrac » pour être sur de n’acheter que ce dont j’ai besoin. 

A être plus naturel :

J’ai toujours été quelqu’un qui consomme beaucoup de médicaments. C’est comme ça dans ma famille, on m’a toujours dit « A quoi ça sert d’attendre d’avoir mal ? Prends un Doliprane » quand j’avais mal à la tête par exemple. Et en Chine, je me suis retrouvée à avoir mes périodes et de souffrir car je n’avais plus de médicaments pour ça. Alors ben eau chaude, sucre roux, poche chauffante etc…se « soigner » de manière naturelle. Je ne dis pas que ça remplace pas un bon médicament qui me fait ne plus avoir mal en 30mn mais bon. Ou bien tout simplement avec leurs sirops pour la toux qui mettent 3 jours à fonctionner car beaucoup moins puissants que les nôtres vu que ce n’est qu’à base de plantes. Sans compter toutes les herbes de médecine Chinoise que Mama m’envoyait pour la toux et qui franchement faisait plus leurs effets que les sirops ! Bref le but n’étant pas de soulever un débat sur la pharmaceutique actuelle. Mais en tout cas, ça m’a fait beaucoup réfléchir et ça m’a donné bien plus envie de soigner mon corps de manière naturelle pour certaines petites choses telles que les maux de têtes, de ventre etc… Je suis tout de même contente de vivre à une époque où l’on peut se soigner et ne pas mourir pour tout et n’importe quoi mais voilà ça m’a donné envie de prendre soin de mon corps et de pouvoir en prendre soin naturellement. 

A soutenir les femmes :

En France, nous sommes les reines de la critique. On scrute toujours tout le monde : « Regardes comment elle est habillée ! », « Ses lunettes ne sont pas de marques », « Regardes elle devrait se maquiller » etc… On se dévalorise à fond les unes les autres sur le physique ! Je ne vais pas mentir, bien sûr que j’ai fait la même chose à propos des personnes que je ne connaissais pas ! Et en Chine c’est exactement la même chose mais en plus d’un point de vue physique aussi d’un point de vue société ! Celle qui a le sac de marque Chanel (certaines mangent des instants noodles pendant des mois juste pour pouvoir se payer le sac), le meilleur mari, la meilleure situation etc…Et bizarrement le fait de le voir sous un autre pays ben franchement ça me fait un choc ! Un vrai choc ! En Chine, je suis souvent pas maquillée et pas coiffée, car je travaillais dans une école alors autant vous dire que je ne suis pas là pour faire le modèle et puis même tant que je me sens bien avec moi-même c’est ce qui compte ! Je sais que je ne suis pas au top du top mais je m’en fous j’ai juste besoin de ressembler à une loque à cet instant T alors laissez-moi ! Et je me suis vraiment rendue compte en Chine à quel point les femmes entre nous, on ne s’aide vraiment pas ! Le monde est déjà assez dur pour nous, alors oui en effet rendons le encore plus dur en nous donnant des coups de coudes ça va aider tiens ! Et forcément notre cause va s’améliorer si on est les unes contre les autres ! On devrait chacune s’entraider et se soutenir, car nous vivons les mêmes problèmes, plutôt de savoir qui a la meilleure vie, qui a le meilleur mari, qui a le meilleur sac etc…

Une chose est sûre c’est que la Chine m’a beaucoup apporté et je n’oublierai jamais cette expérience. La Chine aura toujours une place particulière dans mon coeur, non pas parce que mon mari est Chinois (même si oui ça aide), mais parce que j’ai appris énormément d’elle et qu’elle m’a beaucoup appris sur moi.

0 comments on “En quoi la Chine m’a-t-elle changé ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :