Non classé

La différence d’éducation de Panda et moi

2020/06/la-difference-d-education-de-panda-et-moi.html

Panda et moi nous parlons souvent de la manière dont nous avons été éduqué, de nos études etc… Et cette idée d'article m'est venue quand Panda et moi parlions de sa cousine qui fait ses études dans une grande université des Etats-Unis.

Panda en ce moment regarde beaucoup les vidéos d'un homme qui a grandit dans des conditions difficiles, Zhou Wen Qiang, et qui donne des conseils aux parents chinois. L'un des conseils qui a le plus marqué Panda c'est : Laissez votre enfant faire ce qu'il aime. En effet Panda rêvait de pouvoir faire du football quand il était petit mais il ne pouvait pas car il devait travailler pour être le meilleur à l'école, pour aller dans une bonne école. Il passait donc son temps à faire ses devoirs et à aller en cours particulier, il n'a pas pu profiter de son enfance. Une fois, il avait la Game Boy de l'un de ses amis et il se l'est fait confisquer alors que c'était le moment où il avait un peu de temps libre. Alors il a envoyé les vidéos de cet homme à ses parents. Un envoi qui est resté sans réponse car dans le point de vue de Baba et Mama ils ont fait ce qu'il fallait pour son avenir. 

Moi j'ai eu une enfance plutôt heureuse comparée à lui. Je devais faire mes devoirs comme tout le monde mais j'avais le droit de jouer à la Sega Megadrive quand j'avais un peu de temps, mon père m'emmener au parc, mon grand-père et mon oncle m'emmenaient au cinéma voir les derniers Disney. J'étais heureuse. J'étais nulle en maths au grand désespoir de mes parents mais j'étais pas mauvaise à l'école. Même si ma mère voulait certainement que je fasse encore mieux… Mon problème est que je restais sur mes acquis et donc je me contentais largement de la moyenne.

Bref je vous parlais de sa cousine qui est aux Etats-Unis pour ses études. Ses parents cherchent à tout prix un billet pour la faire rentrer pour les vacances d'été. Ils avaient trouvé un billet à 2000€ aller (oui aller), qu'ils avaient acheté, pour qu'elle puisse rentrer mais ça a été annulé et sont donc à la recherche d'un autre billet. Bon il faut pas s'en faire car ils ont de très bons métiers qui leur permet une telle somme. Il y a la belle-fille de son père qui est également au Canada et qu'ils essaient de faire rentrer avec des billets exorbitants. Je comprends qu'on veuille faire rentrer ses enfants dans le contexte actuel mais je dois avouer que cela me dérange…

Pour ce qui est de Panda, Baba a travaillé toute une vie pour que Panda puisse faire ses études à l'étranger. Il n'a jamais profité et il a tout gardé pour le futur de son fils. Au moment du Nouvel An les grands-parents de Panda nous donnent toujours des Hongbao d'une somme colossale, une somme qui me fait toujours mal au coeur car ça représente une bonne partie de leur vie de dure labeur qu'il nous donne dans les mains en l'espace d'une minute. Eux qui n'ont jamais profité, eux qui ont toujours minutieusement économiser chaque kuai qu'ils pouvaient, eux qui ont vécu la dureté de la période de la Révolution Culturelle…

J'admire le côté sévère chinois qui poussent leurs enfants à ne pas lâcher et ne pas abandonner contrairement à nous Français où nous sommes devenus peut-être trop laxistes. Peut-être que moi aussi je n'aurais pas lâché les études si mes parents avaient été constamment sur mon dos plutôt que de me laisser vivre ma vie comme je l'entends. Mais en même temps ce sont mes parents et je ne veux surtout pas qu'ils se sacrifient pour moi. 

Personnellement mes parents ne pouvaient pas m'aider plus que ça. Mon père m'aidait en me donnant de l'argent de poche, mais ce n'était parfois pas suffisant car je ne faisais pas mes études à Marseille et donc je devais payer le loyer et ma nourriture. C'est d'ailleurs pour ça que j'ai lâché lors de ma deuxième reprise d'études car je n'avais pas trouvé de travail pour pouvoir rester à Paris et payer mes études. Mais je n'en ai jamais voulu à mes parents de ne pas avoir pu m'aider complètement à faire mes études. Je sais que ma mère s'en veut beaucoup de ne pas avoir pu me donner l'argent dont j'avais besoin pour étudier. Nous sommes 9 petits enfants du côté de ma grand-mère maternelle et, à Noël, elle se justifiait toujours de devoir nous donner que 20€ chacun car nous étions trop et qu'elle ne pouvait pas faire plus. Quand j'y pense c'est quelque chose qui me fait beaucoup de peine car je sais que mes grands-parents ont eu des moments très difficiles et que ces 20€ était déjà beaucoup pour eux. 

On se disait avec Panda que les jeunes chinois de nos jours étaient mal éduqués. Pour eux, il devient normal que les parents se saignent pour leur payer leurs études ou bien d'autres choses. Et je le remarquais encore plus en travaillant avec les enfants, la manière dont ils se comportent et pensent que tout leur est dû. J'entendais partout l'enfant roi mais en travaillant à l'école j'ai pu voir que le phénomène portait très voire trop bien son nom. Et je me demande si la fameuse "piété filiale" suffit à cela. Est-ce que s'occuper de ses parents dans leur grand âge suffit à égaliser le sacrifice qui a été fait ? Selon moi, le devoir d'un parent est bien sûr de s'occuper de son enfant mais est-ce que ce n'est pas le devoir de l'enfant aussi de se rendre compte que les parents font toujours leurs maximum et qu'on ne peut pas trop leur en demander ? Si ça avait été mon cas, mes parents n'auraient jamais eu l'argent de me payer un billet 2000€ est-ce que ça en aurait fait des mauvais parents ? Est-ce que je me serais sentie bien qu'ils me donnent autant d'argent ? 

En Chine, les enfants veulent offrir à leurs parents des choses de luxe pour remercier leur parents de tout ce qu'ils ont fait. Un ami de Panda a offert une Rolex à son père pour le remercier et les parents Chinois viennent à accepter les cadeaux hors de prix de leurs enfants. Si j'offrais une Rolex à mon père ou un sac Chanel à ma mère ils seraient tellement énervés et n'accepteraient jamais de tels cadeaux. Est-ce ça le nouveau concept de piété filiale ? Le concept d'argent et de possession prendraient-t-il le pas sur l'affection ?

Vous savez en parlant avec Panda j'ai compris pourquoi j'ai pleuré lorsque je me suis inclinée devant mes parents le jour de mon mariage. Parce que j'étais déjà très reconnaissante et au grand jamais je ne voudrais que mes parents se saignent aux 4 veines pour moi. Certes je suis leur fille et ils ont le devoir de prendre soin de moi mais je sais aussi que la vie est difficile pour eux et tant que fille la seule chose qui compte pour moi c'est qu'ils mangent à leur faim, qu'ils sont en bonne santé et qu'ils soient heureux c'est pour moi le principal. Moi je suis jeune, je peux encore travailler mais ma mère a des problèmes qui font qu'elle ne peut plus travailler et mon père est proche de la retraite. Je veux juste qu'ils aient une vie paisible. Je sais qu'en Chine c'est une mentalité qu'il est difficile à avoir tant la vie peut se trouver être difficile et que l'aide financière des parents est souvent primordiale mais dans l'avenir pourront nous dire que les enfants des grandes villes chinoises sont vraiment filiaux ? L'argent ne forgera t-il pas le nouveau concept de piété filiale ? 

 

En lien avec cet article, je vous remets mon expérience de travail avec les enfants chinois qui en dit beaucoup sur la question (Lien)

0 comments on “La différence d’éducation de Panda et moi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :