Reflexions

La haine que l’on donne

Je n’aurais jamais pensé écrire ce type d’article avant. Et j’ai lu le magnifique article de Vigdis des Petits Mandarins (Lien). Cet appel à l’amour, au respect…

Hier comme vous le savez peut-être j’ai fait un live avec Panda en Guest star. J’avais fait des pieds et des mains pour qu’il vienne faire un live pour répondre à vos questions tant je savais que ça vous ferait plaisir.

Malgré le fait qu’il ne soit pas très à l’aise, Panda était heureux de partager ce moment avec vous. Jusqu’à ce que deux personnes, qui ne faisait même pas partie de la page, se mettent à énoncer des ignominies telles que « il est là le coronavirus », « Salam bouffeur de chien » et « à ce qui parait en Chine vous avez des bites fluo »… Afin de ne pas laisser les Jiaozi voir ces commentaires déplacés et de ne pas les encourager à nous soutenir je les ai supprimé. Je n’aurais pas dû…

Parlons un peu de moi tout d’abord.

Moi je suis Krys et je suis Marseillaise. Aux yeux des médias elle est considérée comme la Chicago et la Bagdad de France. Pourtant je suis fière d’être Marseillaise ! Fière de mon accent et fière de ma ville. Cette ville aux mille couleurs aussi bien dans la ville que dans ses habitants. Quand j’étais petite, j’étais entourée de personnes de toutes provenances. Mes amis étaient Français, Guadeloupéens, Ghanéens, Vietnamiens, Juifs, Musulmans, Chrétiens. Et le plus beau dans l’histoire c’est que pour moi il n’y avait aucune différence. C’était mes amis et je ne savais même pas que nos cultures étaient différentes. Je ne savais même pas que c’étaient des pays et des religions. Et en grandissant mes meilleures amies se sont trouvées être Berbère, Tunisienne, Ghanéenne, Vietnamienne. Plus jeunes on s’appelait les « United Colors of Benetton » et nous avons toujours été fières d’être un groupe aussi mélangé. C’est toujours notre grande fierté à l’heure actuelle. Moi je suis arrière-petite-fille d’italien, de napolitain, et j’ai le nom qui va avec. Mon nom à rallonge m’a valu de nombreuses remarques :

– « Ah ben avec ton nom à rallonge au moins tu as facilement appris l’alphabet »

– « Votre nom est imprononçable, je peux vous appeler par votre prénom ? »

Mais le dernier en date et le plus choquant : « Avec votre nom vous devez sûrement être une faciste « Heil Hitler » ».

J’ai eu également beaucoup de remarques sur mon physique. Quand j’étais petite, on m’appelait « Lutin » à cause de mes oreilles. Ca peut sembler mignon mais quand on est enfant et qu’on se moque de vous à longueur de journée avec des « Lutin tu m’apportes quoi à Noël ? » ça devient pesant. J’ai donc tenté de la jouer Van Gogh et de me couper les oreilles. Ma mère est arrivée à temps dans la cuisine pour m’enlever le couteau que j’avais dans la main près de mon oreille.

J’ai commencé à être passionnée par l’Asie au lycée à commencer avec le Japon. Malgré l’âge des étudiants ils ne comprenaient pas pourquoi j’étais tant intéressée par cette culture « pourrie », lorsque ce fut la Corée c’était « ce pays de merde avec une musique de merde ». En plus j’habitais en Provence, alors on me demandait pourquoi je voulais me faire « chier » à aller dans des pays « sales ».

Passons maintenant à mon blog et à Panda.

Depuis le début de mon blog, je n’ai jamais eu de commentaires négatifs sur la Chine. Mon blog étant très peu populaire je ne suis pas dans la ligne de mire. Mais ça c’était avant le Coronavirus… Depuis les commentaires de mauvais goût pleuvent comme je vous le montre ici :

ob_a21a62_capture-d-ecran-2020-04-22-a-08-29ob_ae38e8_capture-d-ecran-2020-04-22-a-08-31ob_53fbfd_capture-d-ecran-2020-04-22-a-08-30

Des commentaires où j’essaie toujours de prendre exemple sur la répartie de Vigdis.

Sur Instagram, ce fut des personnes de nationalités Turques qui ont été les plus virulents et où j’ai eu beaucoup de mal à me contenir. J’ai été touchée par des personnes que je considère beaucoup ayant fait des fausses couches et lire ce genre de messages m’ont mis hors de moi. Ce genre de messages ne devraient pas pouvoir être dit ni même pensés !

ob_7947d6_wechatimg1484

Mais hier c’est Panda, mon mari, qui a été touché et ça je ne l’accepte clairement pas. Je suis d’autant plus minée car avant ces commentaires, Panda disait « Ma famille aime la France, c’est pour ça qu’ils m’ont envoyé ici. Et ils espèrent que grâce à ce blog vous pouvez aussi aimer la Chine ». Cette phrase, mes Jiaozi, cette phrase respirait l’Amour. Et quelques minutes plus tard, ce fut ces paroles qui lui donnèrent comme un coup de poignard. Son amour de la France qui s’est transformé en incompréhension puis en colère. Panda qui aime tant la France, ses habitants et sa culture se faire humilier comme cela. Ce lui est intolérable de se faire insulter de la sorte dans un pays qu’il aime et dans lequel il a toujours fait en sorte de s’intégrer.

Et là j’en viens à mon titre « La haine que l’on donne ». Que l’on connait généralement sous le nom de THUG ou THUG LIFE. Je ne vais pas faire style, je connaissais le nom du titre que je voulais pour cet article mais je ne savais pas que ça venait du mot THUG ni même ce que THUG voulait dire. Tupac a dit « The Hate U Give Little Infants Fucks Everybody » (THUG LIFE) ou en d’autres termes : La haine que vous transmettez aux enfants détruit le monde. C’est exactement ce qui se passe en ce moment. Beaucoup de gens en ce moment transmettent de la haine et les médias ne sont pas en reste. Bien au contraire vous avez trop bien fait votre travail. Je peux comprendre la peur mais je ne peux et ne veux pas comprendre la transmission d’une rage, rage que l’on dirige envers un pays, son peuple et sa culture. Parce que pour moi c’est bien plus que de la haine, c’est de la rage. Vous détruisez ce monde !

Ce monde a besoin de 3 choses : de différences, de compréhension et d’amour.

Cela parait idyllique mais il ne tient qu’à nous de faire de ce monde un monde de paix et d’amour. Personnellement j’ai fait mon choix. Je continuerai ce blog et je continuerai à répandre mon amour de la Chine, de sa culture et de le partager avec vous les Jiaozi. Vous n’aurez pas ma haine et je me battrais toujours pour ce qui doit être puni.

Si vous êtes atteint de racisme, ne laissez pas cela être impuni. Signalez-le auprès d’associations telles que :

– SOS Racisme (Lien)

– Asiagora (Lien)

– l’AJCF (Lien)

– Asia 2.0 (Lien)

0 comments on “La haine que l’on donne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :