Si vous étiez là en 2016, vous vous souvenez de l’article nommé « Le cas Durian ». Depuis j’ai fait une vidéo qui s’est soldée par un échec cuisant : je n’aime toujours pas ce fruit ! J’ai donc décidé de vous faire des articles « Le cas … » pour vous parler de certains produits célèbres en Chine mais qu’on regarde en France avec un air de dégoût ! N’hésitez pas à me faire savoir en commentaire s’il y a des choses précises que vous voudriez que je teste et que je parle dans ce genre d’articles.

Sans plus attendre parlons de la star du jour j’ai nommé le 皮蛋 Pidan ! Pidan est la manière de le dire en Chinois mais en France on appelle ça « les oeufs de 100 ans ». C’est trop long à dire puis je n’ai pas l’habitude alors ici je vais l’appeler Pidan. 

Il y a eu beaucoup d’articles écrit sur les étrangetés qu’on trouve dans la nourriture asiatique et le pidan était toujours cité. Déjà qu’est-ce que le Pidan ? En gros le Pidan est une oeuf de cane, on trouve très peu de Pidan en oeuf de poule, que l’on a conservé pendant un certain temps (on compte généralement en semaine ou en mois) dans de la chaux. Dans cette chaux on y met également du sel, du thé etc…mais c’est surtout la chaux qui lui donne cette couleur, texture et saveur particulière. Le blanc finit par se transformer en quelque chose de transparent comme une gelée un peu brunâtre et le jaune en une couleur verdâtre devenant un peu plus crémeux. Je sais ça fait beaucoup de « âtre » mais en même temps…

Je préfère le dire tout de suite : je n’aime pas l’oeuf. Je déteste ça. Je peux le manger en omelette si vraiment je n’ai pas le choix (ex : désert de Gobi dans le frigo et les placards) mais l’oeuf dur je ne peux pas. Et les oeufs Bénédicte pour moi c’est une invention de l’enfer ! On part de loin…

Donc la première fois que j’ai vu cet oeuf et en plus d’une couleur différente autant vous dire que j’ai failli prendre mes jambes à mon cou. Mais ma grand-mère m’a toujours dit « Tu ne peux pas dire j’aime pas tant que tu as pas goûté ». En plus je venais d’arriver pour la première fois chez la famille Panda alors je pouvais pas faire la difficile. Il était servi en lamelles dans du vinaigre, le bon vinaigre du Shanxi !, comme accompagnement. Je prends mes baguettes à une main, j’ouvre le bec (pour rester dans la famille des volailles) et…j’ai adoré ! J’adore ça ! Alors vous allez me prendre pour une folle à diaboliser l’oeuf normal et a adoré un oeuf qui ressemble à un oeuf en décomposition mais j’adore ça ! A un moment je ne voulais manger que ça ! Maintenant je change de temps en temps avec 咸鸭蛋 Xian Ya Dan (oeuf de canard salé) mais j’aime beaucoup ça et ça ne me dérange absolument pas d’en manger un ou deux à moi toute seule ! On peut aussi le manger dans des congee (粥 Zhou), clairement il y a que comme ça qu’on réussi à me faire manger du congee, mais je le préfère servi en tranches avec du vinaigre ! 

Je vous conseille vraiment de goûter et de laisser votre appréhension de côté. Après vous pouvez ne pas aimer mais ce serait dommage de passer à côté si vous veniez à aimer.

Et vous vous aimez Pidan ? 

0 comments on “Le cas Pidan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :