Littérature chinoise Livre

Les Pieds Bandés de Li Kunwu

Il y a quelques mois, j’ai été invitée par les Editions Fei pour participer à la conférence « Voyage dans la Chine Populaire à travers la bande dessinée ». Lors de cette conférence, il y avait 2 invités de marque : Nie Chongrui (Juge Bao, Au loin une montagne) et Li Kunwu (Une vie Chinoise, Ma maman). Je connais Nie Chongrui dû à sa collaboration avec les Editions Fei pour le Juge Bao mais je ne connaissais pas du tout Li Kunwu. J’ai vraiment apprécié cette conférence et j’y ai vraiment appris pleins de choses sur leurs vies et sur leurs points de vue sachant que les deux n’ont pas eu la même « expérience ». Ce sont vraiment 2 hommes d’une grande âme et je suis contente d’avoir eu la possibilité de participer à cette conférence. 

Ne connaissant pas Li Kunwu, je me suis donc renseignée sur ses ouvrages avant de participer à la conférence et j’y ai vu cette oeuvre : Les Pieds Bandés. Autant vous dire que ni une ni deux je me le suis procuré.

Les pieds bandés, ou pieds en forme de lotus, est une torture que nombreuses chinoises ont subit par le passé. Je vous explique ça dans les grandes lignes mais cette « tradition » consistait à replier les doigts de pieds sous la plante du pied sauf l’orteil et casser le pied afin qu’il prenne la forme d’un bouton de lotus. Je sais rien que de le lire ça fout les jetons et ça fait mal.

Résumé du livre : 

 » Un one-shot sur la coutume chinoise des pieds bandés. Ce récit raconte comment une jeune fille, Chun Xiu, est forcée de se bander les pieds suivant la tradition, et la torture que cela représente. Mais le calvaire ne s’arrête pas là, car avec la révolution elle va devoir supporter la pression d’une nouvelle société qui rejette toutes ses anciennes coutumes.  »

Comme dans toutes ses bandes dessinées Li Kunwu nous raconte sa propre vie, ses propres expériences et ce livre ne fait pas exception à la règle car il s’avère que Chun Xiu n’était autre que la nounou de Li Kunwu. Il nous raconte ce que sa vieille nounou lui a raconté avant de quitter la maison des Li. Cela nous permet d’avoir une vision très personnelle de la vie de celle-ci. Je ne vais pas vous spoiler mais on nous raconte sa vie de la période de son enfance au moment de se faire bander les pieds jusqu’à son âge avancé où elle est devient la nounou de Li Kunwu. On voit également comment les personnes ayant les pieds bandés était considérées pendant la Révolution Culturelle : la culture des pieds bandés faisait partie des 4 vieilleries dont il fallait se débarrasser.

C’est bien d’avoir enfin une bande dessinée qui nous parle de cette tradition et de ces femmes car malheureusement il n’y a aucun livre qui en parle. Le livre est détaillé mais si vous voulez en savoir plus et que vous avez l’occasion d’aller à Wuzhen, il y a le très intéressant Musée des Pieds Bandés où vous pouvez voir les instruments (oui je suis désolée mais ce sont des instruments à mes yeux) servant à bander les pieds et aussi les nombreuses chaussures. Comme je l’ai dit, autre que cet ouvrage de Li Kunwu, nous n’avons aucun livre en Français qui parle de cela et malheureusement le fait qu’il ne reste plus beaucoup de chinoises ayant vécu cela pour nous le raconter amenuisent les chances d’en avoir un un jour. Puis j’ai l’impression que c’est un tabou pour celles qui restent. Je vous avais déjà raconté que Lao Nainai avait les pieds bandés mais nous n’en avons jamais parlé. Je ressens que c’est un sujet de honte pour elle car même quand Laolao lui dit de m’en parler car nous les Occidentaux nous ne connaissons pas ça, elle s’énerve et demande à ce qu’on la laisse tranquille. 

J’ai vraiment beaucoup apprécié cette oeuvre qui nous en apprend davantage sur ces femmes Chinoises et ce qu’elles ont subit. J’ai même appris par la suite que le Shanxi était l’une des provinces où les femmes avaient les plus petits pieds et que c’était l’une des provinces qui a mis le plus longtemps à se défaire de cette coutume. Je vous conseille vraiment ce manhua si vous avez le coeur bien accroché pour lire les premières pages mais aussi ne serait-ce que pour le témoignage précieux de Chun Xiu. Lors de sa séance de dédicace, j’ai notamment demandé à Li Kunwu de me signer ce livre en souvenir de Lao Nainai afin que ce livre lui soit un peu dédié.

Les Pieds Bandés de Li Kunwu aux Editions Kana

Prix : 15€

Où le trouver ? Lien

0 comments on “Les Pieds Bandés de Li Kunwu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :