Reflexions Retour en France

Mon retour sur le zéro déchet

Un article qui a à voir et en même temps rien à voir avec la Chine.

Je vous avais expliqué dans un article en quoi la Chine m’avait changé et je vous avais dis qu’elle m’avait changé dans le cas de l’écologie. Je vous avais dis que je n’étais pas du tout écolo, que tous les déchets que j’avais vu en Chine m’avait fait prendre conscience que je voulais adopter une attitude le plus zéro déchet possible. Bizarrement pas mal de Jiaozi m’ont demandé de faire un retour à ce sujet et j’ai décidé de faire un petit bilan lors de la (presque) première année. Attention, j’apprends encore des choses tous les jours et ce que je vous raconte là n’est que mon parcours. Un parcours qui n’est pas encore fini.

Vie quotidienne

Je dois avouer qu’il fut difficile au début de m’y mettre même avec de la bonne volonté. Je suis humaine et les habitudes et la facilité font que les choses prennent du temps à s’installer même avec la plus grande envie du monde. Parlons au niveau des déchets. Clairement je ne fais pas partie de ceux qui arrivent à faire tenir leur poubelle dans une jar ! J’aimerais avoir un compost de cuisine mais malheureusement ma cuisine est bien trop petite pour en accueillir un quelque soit la taille. Alors j’essaie de faire de moins en moins de déchet. Je dois avouer que c’est compliqué pour moi mais j’y crois ! Je fais désormais du tri et je tri mes déchets selon le verre et le carton/papier/brique etc… choses que je ne faisais absolument pas avant de partir en Chine ! Je prends de moins en moins de contenants en plastique que je préfère remplacer par le verre. Alors de ce que j’ai lu très peu de verres sont recyclables mais dans la plupart des cas je les garde pour en faire des bocaux. Justement j’essaie d’acheter en vrac. Je dois avouer que c’est compliqué car il n’y a pas de « Day by Day » (magasin spécialisé dans le vrac) près de chez moi et que je ne veux pas avoir à me trimballer mes courses en métro toute seule. En attendant je me fournis en vrac dans le petit rayon vrac de Naturalia en attendant qu’un « Day by Day » ouvre près de chez moi.

ob_3a8824_wechatimg952

J’ai acheté des sacs à vracs et je conserve les papiers krafts que j’ai pu récupérer lors de mes achats au marché. D’ailleurs parlons du marché maintenant. Déjà il fut très difficile au début d’instaurer mes sacs à vrac au marché. Les forains ont l’habitude de mettre dans leurs sachets et moi j’ai souvent pas eu la présence d’esprit de leur dire « Non attendez j’ai un sac ! ». Maintenant j’ai pris l’habitude de toujours donner mes sacs à vrac et mes papiers krafts. J’achète également au marché afin de faire marcher le local. J’achète moins voire quasiment plus de fruits et légumes au supermarché. Je profite de faire mon marché le dimanche pour la semaine, d’ailleurs c’est souvent mon rendez-vous du dimanche avec vous en story. Je prends ce qui est de saison et j’essaie la plupart du temps de prendre ce qui est issue de circuits courts (c’est à dire de France plutôt qu’Espagne ou autre sauf si j’ai vraiment pas le choix).

ob_ca04ee_wechatimg951

Je ne prends plus aucune bouteille d’eau en plastique et ça c’est également une habitude qui m’était difficile à tenir car je cédais facilement à la facilité de la bouteille d’eau qu’on achète. Pour parer à cela, j’ai toujours mon thermos d’eau sur moi comme en Chine. Eau chaude ou froide selon mes envies. Ma bouteille est une Qwetch et franchement, même si c’est un investissement au vu du prix de la bouteille, elle tient le chaud et le froid pendant des heures voire même jusqu’au lendemain ! Panda a approuvé ! Pour aller avec le thermos, j’ai toujours mes couverts quand j’emmène ma « gamelle ». Mes ustensiles sont en bambou de la marque Bambaw et j’ai acheté mes baguettes à la boutique de mon amie « Chez Fée », comme ça je n’ai jamais besoin des couverts jetables ou que l’on me rajoute des couverts lorsque je commande à emporter. J’ai également depuis peu investi dans un « Monbento » car mes plats en sauce ne faisait que couler dans mes anciens Tupperware. C’est pratique car on peut avoir deux compartiments afin de ne pas mélanger. Parfois je mettais des trucs chauds et froids dans le même Tupperware et c’était pas pratique lorsque je voulais chauffer mon poisson et pas ma salade de tomates par exemple.

A la maison, nous avons une carafe avec un charbon Binchotan pour ne pas avoir de bouteille en plastique et de ne pas avoir le goût de l’eau du robinet. 

J’emmène également ma propre serviette de table au lieu d’utiliser le sopalin du travail. Au travail, je n’utilise que des verres pour boire mon café ainsi que des cuillères. Non au gobelet et à la touillette ! A la maison je bois du thé en vrac, même si je dois avouer avoir également du thé en sachet pour les thés coréens, et j’ai une petite pochette à infusion qui est lavable, increvable, et qui coûte rien du tout !

Je n’utilise plus non plus de cellophane mais ce qu’on appelle des bee-wraps qui sont des tissus qui contiennent de la cire d’abeille et qui font le même travail. Sinon on met tout dans des Tupperwares (en verre). 

ob_9a05aa_wechatimg945

J’ai également toujours un sac en tissus sur moi, ou Tote Bag pour la jouer à l’anglaise, pour faire mes courses et éviter le fameux sac plastique. J’évite tous les ustensiles de cuisines et les moules à base de silicone et plastique donc vous trouverez chez moi de bons vieux moules et cuillères en bois ! 

Entretien de la maison

Au niveau de l’entretien de la maison ce fut également un grand pas pour moi. Je fais désormais ma lessive et mon liquide vaisselle maison. J’achète ce qu’il faut sur Aroma-Zone et dès qu’il y’en a plus j’en refais. J’ai fait également mon spray nettoyant.

ob_1242cd_wechatimg946

D’ailleurs depuis la photo j’ai refais tous mes produits…

Je n’utilise plus d’éponge mais des tawashi, des petites éponges tricotés dont la méthode vient tout droit du Japon, et des gratouillettes à bases de chanvre ou de poils qui durent bien plus longtemps. 

ob_8fd389_wechatimg947

J’ai essayé d’enlever également le sopalin mais pour Panda c’était plus difficile de vivre sans donc pour nous c’est un fail. Sinon pour nettoyer, j’ai désormais recours à des feuilles faites à base de bambou qui durent bien plus longtemps car lavable et très résistantes. Je dois avouer que je ne suis pas au top du top concernant ça mais j’ai acheté un petit livre Aroma-Zone et je vais continuer à voir ce que je peux faire.

Hygiène corporelle

J’ai essayé de me mettre au shampooing et au déodorant solide et je dois avouer que cela ne passe pas. Le shampooing solide m’assèche les cheveux et le déodorant solide ne répond pas à mes besoins. J’ai donc toujours des flacons en guise de produits de douche et de déodorants. Encore un fail de ce côté là. Parcontre j’ai réussi à me faire au dentifrice solide.

ob_6d8d62_wechatimg943

Pour ce qui est des cheveux, j’ai arrêté de me faire des colorations chimiques et je suis passée au henné. Nous avons des brosses à dents en bambou car on sait que les brosses à dents en plastique ont du mal à se recycler.

ob_994d13_wechatimg942

Continuons sur le bambou, j’utilise maintenant des cotons en bambou pour me nettoyer le visage et j’ai arrêté d’acheter des pads de cotons jetables. C’est plus économique et écologique.

ob_ff17b3_wechatimg941

J’ai également acheté des serviettes menstruelles lavables. J’en avais déjà parlé sur Instagram mais voilà les serviettes hygiéniques jetables sont remplis de cochonneries en plus d’être polluantes et une vraie pompe à fric. Personnellement je n’ai pas de problème avec la vue du sang et encore moins de mon propre sang (oui désolée mais en même temps il n’y a rien de tabou) donc ça me convient. Il y a aussi les cups. 

ob_bcd679_wechatimg940

J’ai également arrêté d’acheter des mouchoirs en papier que j’ai remplacé par des mouchoirs en tissus comme le faisait nos grands-parents.

ob_2a5ca1_wechatimg955

Une habitude qui me vient de Panda cette fois, nous n’avons pas de coton-tige à la maison. Nous avons un petit objet qui s’appelle « oriculi » et qui permet donc de se nettoyer les oreilles. J’ai toujours vu Panda utilisant ça et franchement je ne l’échangerai contre rien au monde ! Je parle de l’oriculi…et de Panda.

ob_52d156_wechatimg954

Panda et moi avons un peigne et une brosse en bois pour nous coiffer les cheveux. Je dois avouer avoir acheté un rasoir comme à l’époque avec une lame à l’intérieur sauf qu’une fois que j’ai mal utilisé et je me suis coupée. Ca a beaucoup saigné donc j’ai été faible et j’ai acheté un rasoir en plastique avec lequel je me sentais plus à l’aise. Je vais retenter l’expérience mais chat échaudé craint l’eau froide comme on dit. 

Bref tout cet article pour dire où j’en suis à l’instant T. Je ne suis pas parfaite j’ai encore des choses à améliorer mais j’y vais petit à petit à mon rythme tout en prenant conscience de ce que j’ai déjà fait et ce que je peux parfaire. Comme vous l’avez lu il y a eu des réussites et des loupés mais le tout c’est d’essayer. Cet article n’a pas pour but d’éveiller les consciences ou de vous montrer ce que vous faites de mal pas du tout. Encore une fois, c’est juste car vous sembliez intéressés pour que je vous donne mon retour. Si vous êtes intéressés par le zéro-déchet en Chine, je sais que « Baluchon » a une boutique WeChat. Apparemment Taobao a commencé à s’y mettre aussi…

0 comments on “Mon retour sur le zéro déchet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :