AAAA Chine Shanghai Ville à canaux

Nanxiang, Shanghai

Je n’avais jamais entendu parler de Nanxiang sauf pour le restaurant de xiaolongbao dont je vous ai parlé. Et c’est en voyant un post sur WeChat comme quoi on pouvait avoir accès facilement à cette ville à canaux via le système de métro de Shanghai que je me suis dis pourquoi pas tester une ville à canaux près de Shanghai pour mes Jiaozi ! C’est la pure vérité !  

Je préfère vous le dire ce n’est pas direct à la sortie de métro. Vous devez prendre un vélo ou le bus pour y accéder, malheureusement je ne peux pas vous dire quel bus car je ne prends jamais le bus en Chine. On arrive donc à Nanxiang Old Street et on décide d’abord de faire un petit tour.  Je dis bien un petit tour car l’endroit est petit, ne vous attendez pas à être comme à Zhujiajiao ou Wuzhen. Non. Vous ne trouverez pas de villes à canaux aussi grandes autour de Shanghai. 

Les ruelles sont plutôt sympa, pas mal de baraques à snack mais aussi beaucoup d’autres choses telles que des produits bouddhistes, des herbes médicinales, des petites boutiques pour faire des photos en tenues traditionnelles (d’ailleurs j’en ai fait d’autres que je vous poste ci-dessous, même si ce sont de loin celles que j’aime le moins)Je trouve le coin assez agréable et contrairement à Qibao il y a beaucoup moins de monde ! Donc déjà sur ce coup là il y a un point pour Nanxiang ! 

Bon allez on commence les visites ! En arrivant dans la « ville » (car oui avant c’était une ville) de Nanxiang vous trouverez les deux pagodes jumelles et ses deux puits. Les pagodes ne sont pas très impressionantes en tailles (11 mètres) mais c’est l’aspect qui l’est. Ces deux pagodes sont faites en briques de vinyl et c’est la première fois que j’en vois de telles. Elles datent apparemment de la période des Cinq Dynasties, période qui s’étend de 907 à 979. Mais elles furent brulées lors du règne de Qianlong de la Dynastie Qing. Ce n’est qu’en 1986 qu’elles furent restorées et sont désomais officiellement protégées par la ville de Shanghai en tant que reliques culturelles. Je les trouve très belles en tout cas. Après on décide de commencer par la gauche des pagodes en direction du temple Yunxiang. 

Depuis 2018, l’entrée du temple est désormais gratuite. Nous sommes arrivés au moment d’une procession alors nous ne sommes pas restés très longtemps car il y avait beaucoup d’odeur d’encens et Panda a eu beaucoup de mal. J’ai trouvé le temple plutôt pas mal et j’ai beaucoup apprécié ses couleurs très simples mais qui font je trouve beaucoup d’effets. Ca change de cette avalanche de couleurs bleues, jaunes et rouges que l’on retrouve souvent dans les temples bouddhistes. Je ne dis pas que j’aime pas la couleur mais parfois la simplicité a du bon. Les tours de la cloche et du tambour sont également magnifiques ! La légende raconte que ce temple fut construit lors de la Dynastie Liang en 505 et qu’au début il se nommait « Crane Nanxiang Temple ». C’est l’Empereur Kangxi de la Dynastie Qing qui décida de le nommer sous le nom qu’on lui connait de nos jours. Ce temple ne s’est pas toujours situé à cet endroit, avant lui s’y trouvait le temple Liuyun. Ils ont transféré Yunxiang en 2000 et ont fini les travaux en 2004, il fait partie de l’un des premiers temples qui furent rénovés dans le nord-ouest de Shanghai mais aussi l’un des rares bâtiments de style Ming dans le Sud de la Chine. 

On continue donc notre petite visite et on va en direction du « Nanxiang Historical and Cultural Museum ». L’entrée du musée coûte 8 yuans (environ 1,06€). Alors je préfère vous prévenir rien n’est en Anglais dans ce musée ! Soit vous venez avec un ami Chinois soit vous prenez le prospectus à l’entrée et vous essayez de comprendre comme cela. C’est dommage car la ville contient beaucoup d’annotation en Anglais et c’est seulement dans cet endroit, le seul où l’on peut vraiment comprendre la ville en elle-même, qu’il n’y a aucune traduction en Anglais. Le musée fut construit en 2011 et comporte 2 étages qui donne une surface totale de 1000m2. 1000m2 d’incompréhension. Je plaisante…pas. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’au rez de chaussée on vous montre l’évolution de la ville et comment elle fut rattachée à Shanghai. Tout comme Qibao c’était une ville à elle-seule et l’expansion de Shanghai a fait qu’elle a été engloutie en devenant une partie de Shanghai. Après on vous montre comment était certaines boutiques de Nanxiang : la boutique de vin, la boutique de tissus etc…J’ai vu mieux comme reconstitution je dois bien admettre. Après on vous parle des célèbrités et des familles connues de Nanxiang mais bon encore une fois on ne sait pas qui est qui et pourquoi ils sont célèbres. Je ne le sais qu’en regardant le prospectus donc apparemment beaucoup de Nanxiangren (personnes venant de Nanxiang) ont réussi les Examens Impériaux. Et après on vous parle des spécialités de la ville : les Xiaolongbao, la gravure de Bambou (je n’ai vu aucun magasin en vendre), le tissage de la soie comme toutes les villes d’eaux. Bref je ne vous recommande pas ce musée vous l’aurez bien compris.

Nous sommes ensuite allés voir le Musée Culturel du Xiaolongbao ! Edit du 17/11/2019 : u qu’une Jiaozi me l’a demandé je vous mets l’adresse ici : 南翔小笼馒头文化体验馆 Nanxiang Xiaolong Mantou Wenhua Tiyan Guan, 南翔镇生产街134号 Nanxiang Zhen Sheng Chan Jie 134 Hao. Forcément la star de la ville a son propre musée et celui-ci coûte également 8 yuans (environ 1,06€). C’est maintenant que j’écris l’article et que je lis le prospectus que je vois qu’il y avait un deuxième étage dans ce musée ! Celui-ci n’est pas bien indiqué du tout ! Donc sachez qu’au premier étage vous avez la possibilité de créer vous-même vos xiaolongbao, ça peut être sympa comme expérience. Bref, vous l’aurez compris, je n’ai fait que le rez-de-chaussée. On vous explique donc l’histoire du Xiaolongbao et de sa renommée dans le monde, des prix qu’il a reçu… Il était même noté sur une carte qu’il y’en avait en France mais perso je n’ai jamais entendu parlé de Xiaolongbao en France donc si vous avez une adresse s’il vous plaît dites moi la pour quand je rentrerai (Edit du 17/11/2019 : En effet il y a des adresses de Xiaolongbao en France. J’ai fait des articles sur certains restaurants). L’histoire du Xiaolongbao est plutôt sympa mais je ne la raconterai pas ici pour pouvoir en faire un post sur la page Facebook. Je fais une petite pub pour la page Facebook, j’en profite car vous savez que je ne fais que très rarement de la pub pour Facebook mais je mets des posts complètement différents sur la page Facebook (culturels, photos Instagram etc…) donc si cela vous intéresse d’en savoir plus sur la culture Chinoise n’hésitez pas. Fin de la pub. 

Mais le meilleur de Nanxiang arrive ici : le Jardin Tan. Le ticket est cette fois-ci un peu plus cher 30 yuans (environ 4€) mais ce sont les 30 yuans que j’ai le mieux investi ici en Chine. Ce fut le coup de coeur pour Panda et moi ! On ne peut pas le comparer au Jardin Yu mais c’est l’un des plus beaux jardins que nous ayons vu à ce jour et…il n’y avait personne ! Bon 3 personnes mais 3 personnes en Chine c’est impossible, ça ne nous ait jamais arrivé ! Le jardin était comme pour nous tout seuls ! Nous en avons profité pour faire des photos dans tous les sens tellement on était contents d’avoir ce beau jardin rien que pour nous ! Nous étions euphoriques ! Nous nous sommes faits également amis avec une petite chatte qui nous a suivi partout partout ! Et dans le salon de thé du jardin nous avons fait la rencontre d’un vieux Chinois qui était d’une gentilesse ! Vraiment ! Il travaille dans le salon de thé en tant que bénévole et il parle Japonais, un peu Français et un peu Anglais. Je lui ai dit que ce jardin était magnifique et qu’il n’y avait personne et il m’a répondu que c’est le matin que les gens viennent, l’après-midi il n’y a jamais de monde (en semaine). Donc vous l’aurez compris vous devez absolument voir ce jardin l’après-midi en semaine et voir ce gentil monsieur ! Soit dit en passant, ce jardin est à la base le jardin privé de Li Liufang un érudit et un artiste de la Dynastie Ming donc vous trouverez également tout son mobilier. 

Voilà nous avons fait le tour ! Je pense très sincèrement qu’une demi après-midi est largement suffisante pour visiter Nanxiang et que sur tous les endroits « touristiques » à voir, le jardin Tan est celui qu’il faut voir à tout prix ! Il est sublime et vous saurez alors quel effet ça fait d’avoir le jardin d’un érudit pour vous tout seul. Et bien sûr l’autre chose à faire à Nanxiang est de manger les fameux Xiaolongbao ! Nous sommes allés à Changxinglou, qui est une branche du restaurant Nanxiang Steamed Bun du Jardin Yu dont je vous ai parlé, mais vous avez aussi le restaurant « Rihuaxuan » réputé pour avoir été le premier à créer les Xiaolongbao. Mais vous avez d’autres spécialités à ne pas négliger tel que le Bayang Damian qui sont des nouilles à l’agneau qui sont délicieuses mais aussi le vin de Tulipes et le Luohan Cai qui sont des petits condiments (que je vous ai pris en photo dans le musée de Nanxiang, dans les petits pots). 

Nanxiang Old Street 

Métro : Ligne 11 arrêt Nanxiang

Tarif du ticket groupé : 38 yuans (environ 5,04€)

0 comments on “Nanxiang, Shanghai

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :