Reflexions Retour en France

Perdre le sentiment de sécurité

2019/01/perdre-le-sentiment-de-securite.html

Je pensais pas faire un article sur ça, mais j’ai toujours tout partagé par article et je me suis dit que j’allais pas déroger à la règle. Comme je l’ai dit en live ça y est : je me suis fait voler à Paris. C’était hier, samedi soir. Pour une soirée qui avait plutôt bien commencé autour d’un bon repas chinois, Panda et moi avons décidé d’aller faire un tour à Notre-Dame. Et j’ai accepté. Qu’est-ce que je n’ai pas fait. Pourtant on ne sait que trop ! Il ne faut surtout pas aller dans des endroits touristiques le samedi soir à Paris ! Mais je n’y ai pas pensé. Et c’est comme ça que je me suis retrouvé au métro « Cité » sur le quai du métro 4 en direction Porte de Clignancourt en train de hurler. Panda avait décidé de prendre mon sac car je l’avais porté toute la journée et forcément un asiatique qui porte un sac ça fait forcément se dire « banco ! on a trouvé notre portefeuille ! ». Panda ne s’est pas rendu compte tout de suite que quelqu’un le poussait. De un, parce qu’il avait pas l’habitude d’avoir de sac quand il sort tout seul et de deux parce que c’est tellement commun en Chine de se pousser pour rentrer dans le métro. Sauf qu’ici, en France, quand quelqu’un te pousse c’est pas forcément bon signe. Je vais éviter de reparler à nouveau de comment ça s’est passé, de quel type de personne c’était… la seule chose qu’il faut retenir c’est que à ce moment même à l’heure où je vous écris j’ai mal. J’ai très mal. J’ai très peur. Je suis vidée. Vidée de me dire que mon pays, endroit où je devrais me sentir en sécurité, est le premier qui m’agresse parce que oui le vol est une agression ! Vous avez agressé ma personne, vous avez agressé mes affaires ! Vous bande d’irréductibles connards qui m’avez volé pour je ne sais trop quel motif mais n’importe quel motif ne sera pas valable. Pour moi vous êtes des sous-hommes. Vous ne m’avez pas compris à ce moment là mais surtout, à mon avis, vous vous en foutez. C’est que ce n’est pas mon argent liquide qui me manque, ce n’est pas ma carte de crédit qui me manque, ce n’est pas ma carte d’identité qui me manque, ce sont mes souvenirs. Non seulement mes souvenirs de Chine comme ma carte Starbucks (seul souvenir que j’ai pu ramener de Chine parce que je n’avais pas la possibilité de prendre des affaires) mais ce que je vous reproche c’est de m’avoir enlevé mon oncle et mon grand-père ! Au pire vous ne le saviez pas au moment de faire votre petit marché dans mon sac. J’imagine bien que pour chiner je ne sais pas trop quelle pièces de monnaie vous êtes forcément tomber dessus sauf que ça vous en foutez complet à mon avis car 5 secondes plus tard vous avez jeté à la poubelle ce qui a de plus précieux pour moi. Et ce n’est pas l’argent. Preuve à quel point vous avez si peu de morale pour profaner le souvenir 2 personnes qui sont chères à d’autres personnes. Vous n’avez pas de culture, vous n’avez pas de race,  vous n’avez même pas de d’estime pour vous-même ou pour la vie humaine vous êtes juste un néant. Vous n’êtes même pas des Hommes et aujourd’hui j’ai mal à ma France et je peux dire oui j’ai mal à ma France. Parce que c’est une honte pour un Français que de se sentir bien ailleurs que dans son propre pays ! C’est une honte pour un Français que d’entendre que son pays n’est plus le pays du romantisme mais le pays du vol ! C’est une honte pour un Français de ne pas pouvoir avoir la sécurité qu’il mérite dans son propre pays et de se sentir apeuré à l’idée de sortir dehors, à l’idée de mettre le nez dehors et se faire voler voire même agressé !
La France devrait définitivement faire quelque chose ça aussi ça fait partie de l’un des droits que l’on a de se sentir en sécurité dans son propre pays ! Et pour le cas de Panda, qui est Asiatique, il est inconcevable qu’à cause de stéréotypes du style « Il est Asiatique et a forcément une liasse sur lui » lui aussi face l’objet de vol et agression. Je suis rentrée en France et j’avais peur en étant encore en Chine de ce qui pouvait se produire. Preuve que j’ai eu raison d’avoir peur. Je ne sais pas pourquoi je suis rentrée… J’ai mal à ma liberté, ce fameux liberté de « liberté, égalité, fraternité »…
Il est horrible de goûter à quelque chose et d’en être privé. En Chine, j’avais toute la liberté du monde et on me l’a enlevé. Comme un enfant à qui on offrirait un jouet et à qui on le retirerait dès lors. C’est important ça la liberté. Et bien chère France tu nous prives, Panda et moi, de la nôtre en faisant passer notre sécurité et celles de nos Jiaozi en dernière priorité…

 

0 comments on “Perdre le sentiment de sécurité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :