Editions Fei Expatriation Livre Partenariats

Petite Balade et Grande Muraille de Maïté Verjux, Les Éditions Fei

Article sponsorisé sans rémunération financière.

Je vous avais déjà parlé de livre d’expatriés en Chine avec la Ptite Lu. Et cette fois-ci je vais vous parler d’une BD qui également sur le thème de l’expatriation en Chine ! Ah si seulement je savais dessiner ! Sauf que la différence entre la Ptite Lu et Maïté, de un c’est le dessin et de deux c’est que la Ptite Lu se situe à Shanghai et qu’elle est expatriée à temps plein contrairement à Maïté qui a vécu à Pékin pendant 3 mois avec quelques vacances à Shanghai. Oui 3 mois, de la manière dont elle a vécu, c’est aussi de l’expatriation ! Comme elle le dit elle-même « Ce n’est pas vraiment un carnet de voyage, ni une bande dessinée autobiographique, mais plutôt un condensé de petites tranches de vie » et croyez moi on le ressent tout le long du livre et ça j’aime ! Elle utilise dans sa BD une écriture inclusive. C’est la première fois que je lisais un livre dans cette écriture et je dois avouer avoir eu beaucoup de mal au début mais finalement on prend vite l’habitude et ça n’est pas gênant. Je n’ai pas d’avis sur la question mais je trouve bien de l’avoir pris l’initiative de le faire.

Petite Balade et Grande Muraille de Maïté Verjux, Les Éditions Fei

Cette BD nous raconte l’histoire de Maïté Verjux, de la manière dont elle est arrivée en Chine et de son parcours une fois sur place. Elle et moi n’avons clairement pas la même expérience mais pourtant je me suis reconnue en quelque sorte au début du livre. Mon environnement de travail ben il y’en avait pas, environnement mental au plus bas car plus de Panda et plus d’argent pour financer mes études, environnement urbain nul car plus de Panda et plus d’argent pour pouvoir boire un verre avec mes amis, plus d’indépendance car plus de maison et plus de travail bref que des galères qui font que je voulais partir de France fissa-fissa mais ça vous le savez déjà en ce qui me concerne. Donc bref j’ai complètement compris la démarche de Maïté qui a voulu tenter une expérience à l’étranger quand son environnement ici en France n’était pas top. Pour moi la Chine coulait de source à cause de Panda mais pour elle ? Elle avait travaillé pour les Editions Fei donc elle avait un petit avant goût de la Chine et donc de côtoyer des personnes d’origine Chinoise, parce qu’elle ne connaissait que des préjugés (alléluia une autre personne qui veut faire changer les choses !) en plus de pleins d’autres choses ! Son amie Florie l’a rejoint après un mois toute seule donc elle a eu le temps d’en expérimenter des choses. Ce qu’on y trouve ? De la détresse, du stress, de l’incompréhension, de l’humour…beaucoup de sentiments à l’intérieur de ce livre ! Mes moments préférés sont les intermèdes de Mamie Bernadette (qui me font complètement penser à la mienne) et le guide de voyage Paris-Pékin version Jeu de l’Oie humoristique qui est énorme ! Bravo Maïté pour ton imagination ! J’aime également les anecdotes sur le durian et les traductions WeChat (j’ai presque envie de dire « les vrais savent le problème de traduction WeChat »). On s’attache également beaucoup aux personnages pour ne pas dire farfelus de ce livre comme Bingbing, Gaspard, Susu, Louis…Il y a aussi beaucoup de moments culturels comme pour la nourriture ou certains endroits touristiques qui vous feront tilt si vous êtes déjà venus dans ces endroits.

Je ne veux pas vous spoiler, d’ailleurs c’est pour cela que je ne mets pas beaucoup de photos, mais ce que je veux vous dire c’est que c’est un livre très rafraichissant et très agréable à lire. Je trouve ça bien d’avoir des avis différents sur l’expatriation en Chine qu’il soit fait à court ou long terme car dans tous les cas on apprend énormément de choses de l’expérience de chacun qu’on soit nous mêmes expatriés ou non. Et oui j’ai appris de ce livre également. Et ce que j’aime par dessus tout c’est la vérité de ce livre. Non l’expatriation en Chine n’est pas rose façon licorne et elle a son lot de challenge journalier. Et ces challenges sont généralement assez haut MAIS elle a également son lot de petits bonheur qui fait qu’une expatriation en Chine (et très certainement l’expatriation en général bien sûr) marque nos coeurs en un sens qui fait que lorsqu’on est loin d’elle, elle manque. Un bout de coeur reste définitivement là-bas. J’apprécie que ça parle d’expatriation mais même les voyageurs peuvent être visés dans ce livre car pas tout le monde est expatrié et il est bon pour tout le monde de pouvoir s’y reconnaitre. Ce livre a été financé par la campagne Ulule grâce à 346 personnes et je remercie ces personnes de nous avoir donner la possibilité de lire une aussi bonne BD ! 

J'adore tellement ces illustrations !

J’adore tellement ces illustrations !

J’avais vu ce livre sur la page Facebook des Editions Fei et depuis j’ai toujours voulu mettre la main dessus, je tiens à remercier Li Muyang des Editions Fei qui me l’a gracieusement offert pour que je puisse vous en parler. Encore une fois, le but pour moi n’étant pas de profiter de « privilèges » mais de pouvoir vous proposer le plus de choses possible sur la Chine.

Petite balade et Grande Muraille de Maïté Verjux, 19€ (qui les valent largement !)

0 comments on “Petite Balade et Grande Muraille de Maïté Verjux, Les Éditions Fei

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :