Non classé

Petite Fleur de Mandchourie de Xu Ge Fei

Des Jiaozi m’avait déjà parlé de ce livre quand j’avais moi-même parlé des Editions Fei car oui la Xu Ge Fei qui a écrit ce livre n’est autre que la Fei des Editions Fei. 

J’avais gardé ce livre dans un coin très loin de ma tête je dois avouer et c’est lorsque je suis allée à la soirée des 10 ans de la maison d’édition et que Fei le mentionna lors de son discours que je me suis mise vraiment dans l’idée de me le procurer. J’avais mis le discours que Fei a tenu sur mon Instagram et clairement elle m’avait fait pleurer. Elle était tellement touchante, tellement solaire…c’était incroyable ! Je regrette juste de ne pas avoir pu lui parler tant que ça.

Bref je me suis donc procurée ce livre qui est donc une autobiographie. Fei nous raconte l’histoire de sa vie à travers une discussion qu’elle a avec un petit cochon nommé « Petite Fleur ». Je ne vous dirais pas qui est ce cochon pour ne pas vous spoiler. Et donc elle nous raconte le commencement de sa vie dans sa Mandchourie natale, que l’on appelle maintenant Jilin, jusqu’à sa vie à peu près « actuelle » car les Editions Fei ne sont pas encore créée dans ce livre. Déjà ce que vous devez savoir avant tout : je l’ai adoré ! Je l’ai dévoré et je l’ai même vécu. Ce livre est drôle, émouvant (j’ai pleuré comme une madeleine tout le long) et on se sent vraiment dans la peau de Fei. On ressent ses joies, ses doutes, ses choix, et on se sent vraiment au coeur du roman. J’ai ressenti un profond respect pour ses parents et surtout sa mère. Et quelle mère ! Une mère qui a tout donné à sa fille sans concessions et qui l’a toujours choyé et soutenue dans tous ses choix alors qu’elle même n’avait pas grand chose. Je suis généralement très émotive quand ça parle de parents mais alors là on pouvait me voir dans le métro verser toutes les larmes de mon corps et j’assume totalement ! Et pour moi elle est une totale source d’inspiration et je me reconnais dans les choix de Fei. Cette envie constante de voyager, de ne pas rester dans le trou à rats que je connais, de découvrir le monde et les autres mais aussi ce besoin de travailler afin d’avoir de l’argent mais en même temps savoir que je veux plus que ce genre de vie. Mais Fei a finalement fini par faire quelque chose qui la passionne : les livres, les manhua et les Editions Fei. Son rêve de faire connaitre la Chine, elle l’a réalisé. Et comme elle le dit « Les Français sont intéressés par la Chine sauf entre Confucius et Mao c’est le néant. Personne ne connait ». Et ça me fait penser à moi avec ce blog et à mon rêve : faire découvrir la Chine aux Français mais du point de vue d’une Française qui elle aussi ne connaissait que Mao et Confucius. Et pour moi Fei est mon modèle de réussite ! Je ne me leurre pas, elle a eu un parcours plus que compliqué, sans diplôme tout comme moi,  mais elle me redonne espoir. L’espoir de moi aussi changer mon destin et vivre ce rêve de vous montrer la beauté de la Chine. Ce que j’ai aimé aussi c’est qu’en France, au moment où son nouveau travail lui demande comment elle s’appelle, elle décide de quand même s’appeler Fei alors qu’elle avait déjà des noms étrangers (Iko et Livia). Elle a décidé « de garder son identité » et ça c’est quelque chose que j’apprécie beaucoup. C’est stupide à dire et même si je comprends la démarche (pour éviter que le nom soit écorché) cela me dérange d’appeler les Chinois par leur nom Anglais. Au début j’étais tellement contente d’avoir un nom Chinois quand je suis arrivée en Chine (琳琅 Lin Lang pour les Jiaozi qui sont là depuis le début) mais en fait ce prénom n’est pas le mien et ça me dérangerait d’être appelée comme cela. De toute façon personne ne m’appelle comme ça et c’est tant mieux. Je suis Krys et j’aime que l’on m’appelle comme tel car c’est le nom que mes parents ont choisi pour moi. Tout comme 革非 Ge Fei est le prénom que son grand-père a choisi pour elle. On peut voir à quel point Fei était quelqu’un d’ouvert d’esprit en avance sur son temps dans une Chine encore ancrée dans ses traditions et qu’elle s’est battue pour vivre la vie dont elle rêvait. 

C’est un livre pour moi qu’il faut absolument lire afin de voir comment une jeune Chinoise qui ne partait pas bien dans la vie d’un point de vue Chinois a pu réussir sa vie brillamment et également le point de vue Chinois à l’époque et les changements que la Chine a vécu pendant ses années mais aussi au niveau des moeurs. Merci Fei de ce bijou.

Où l’acheter ? Lien

0 comments on “Petite Fleur de Mandchourie de Xu Ge Fei

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :