Reflexions

Pourquoi je n’aurai pas d’enfants en Chine…

Forcément après le pas du mariage, certains se sont empressés de nous demander quand est-ce que notre petit amour de bébé mi-français mi-chinois allait arriver et la réponse est : surtout pas en Chine !

Chaque couple mixte a son lot de questionnement. « Dans ton pays ou le mien ? », « Ta nationalité ou la mienne ? » concernant les pays n’acceptant pas la double nationalité comme la Chine…Et pour Panda et moi la réponse est très claire et je vais vous expliquer notre point de vue. Inutile de me dire que j’ai tort ou autre car cela concerne mon choix ainsi que celui de Panda après avoir mûrement réfléchi à notre avenir et notre situation. De plus, nos familles approuvent notre choix donc à partir de ce moment là les choses sont réglées comme du papier millimétré.

Tout d’abord pas avant 3 ans.

Qui coïncide avec notre désir de retour en France. Mais Panda et moi nous rêvons de beaucoup de choses avant d’avoir un enfant. D’abord nous voulons être stable dans notre mariage. Nous nous sommes mariés assez vite, on l’admet, et on voudrait profiter de notre vie maritale. De couple à mari et femme, notre relation a changé ça c’est quelque chose que je peux assurer. Je ne dis pas que c’est mal mais les choses ne sont plus les mêmes. Nous sommes passés d’une relation « libre » à une relation à « responsabilité » car nous sommes maintenant une famille. Et nous tenons vraiment à créer de bonnes bases dans notre mariage et à profiter de celui-ci. De plus, Panda et moi sommes assez jeunes et nous avons beaucoup de rêves que nous désirons accomplir. Nous sommes des grands voyageurs, nous aimons partir en voyage et nous accorder des nuits dans de beaux hôtels. C’est notre métier et donc forcément cela fait parti de nos petits plaisirs. Mais il y a encore d’autres choses que nous voudrions faire avant d’accueillir un nouveau membre qui deviendra notre priorité première. On aimerait également pouvoir nous acheter un petit appartement et aussi être plus stable dans notre travail avant de pouvoir avoir un enfant. Après tout, je ne compte pas être professeur toute ma vie et donc je voudrais pouvoir trouver un bon travail qui me correspond et dans lequel je me sente à l’aise. Etre stable c’est bon Krys on a compris. 

Je ne veux pas accoucher en Chine

Je ne suis pas du tout à l’aise avec l’idée d’accoucher en Chine. Accoucher dans un pays avec une langue qui n’est pas la mienne et sans les personnes importantes pour moi sont des idées qui me font très peur. J’ai déjà une grande phobie de l’accouchement alors imaginez à quelle point elle est décuplée à l’idée de ne pas être dans un « environnement familier ». De plus, il y a une tradition Chinoise qui s’appelle le Yuezi, cette tradition consiste à ce que la femme reste pendant un mois chez elle sans sortir, à ne pas s’occuper de son bébé et juste à se reposer/récupérer de ce moment éprouvant qu’est l’accouchement. Je n’en parlerai pas en détail car je ne suis pas concernée et donc pas renseignée mais je suis quelqu’un d’assez active et c’est quelque chose que je ne peux pas concevoir. Ma belle-famille accepte totalement le fait que je ne veuille pas m’y plier car je ne suis pas Chinoise, Mama a très mal vécu le sien soit dit en passant. Mais le fait de savoir que les autres vont se permettre de juger me fait sortir de mes gonds et je ne veux pas risquer de faire sortir la tigresse qui est en moi et de faire perdre la face aux autres. En plus de cela, en Chine il est très fréquents que des inconnus veuillent toucher les bébés ainsi que donner des conseils et c’est quelque chose que je ne conçois pas pour mon bébé et c’est quelque chose que je ne pourrais pas accepter. En France aussi me direz-vous, mais en France on peut se permettre de dire tout haut ce qu’on pense et en Chine il y a donc ce problème de face donc je me vois mal offenser quelqu’un surtout quand je ne me trouve pas chez moi. A Rome fais comme les Romains mais quand on aime pas ça il vaut mieux rester chez soi.

Nous n’aurons pas les moyens d’avoir un enfant en Chine

Parlons désormais de l’aspect financier. En France, un enfant coûte cher mais en Chine il coûte vraiment très cher ! Au moins en France nous avons un peu d’aide. Oui ce n’est pas quelque chose d’acquis mais au moins l’Etat nous aide alors qu’en Chine personne ne vous aidera. Aides-toi et…c’est déjà pas mal ! J’avais vu un article qui estimait combien coûtait un enfant par an en Chine selon son âge et vraiment c’est énorme ! D’ailleurs certains parents ne veulent pas en avoir un deuxième malgré la politique de l’enfant unique levée car cela coûte trop d’argent et on ne peut pas donner sa chance à l’un et pas à l’autre ! Puis pour être franc, on sait avec Panda que nous ne sommes pas des expatriés qui gagnons de l’argent en masse, on gagne comme en France grâce à mon nouveau travail car à deux lorsque nous étions à Beijing nous gagnions juste le SMIC ! Non on ne vivait pas du tout la vie d’expatrié ! Nous avons juste ce qu’il faut pour vivre surtout dans une ville qui est très chère comme Shanghai ! Je veux que notre famille puisse être bien. On aura peut-être des problèmes d’argent plus tard que nous réglerons mais ne nous mettons pas dans la gueule du loup.

L’école…

Si nous avons un enfant en Chine, nous voudrions le mettre dans une école internationale. En tant qu’enfant mixte, je veux qu’il continue à s’ouvrir au monde et à cultiver sa différence et à accepter les différences. Ce qui risque d’être difficile dans une école publique composée à 100% de Chinois qui lui diront comment penser et comment se comporter. Sauf qu’en Chine l’école publique est payante et coûte cher alors imaginez une école internationale ! Les écoles publiques en France sont gratuites et on y a une bonne éducation. Perso je viens d’une école publique et je ne pense pas être plus bête qu’une autre et sans avis critique sur le monde. Surtout si nous continuons d’habiter à Shanghai cela sera encore plus compliqué car beaucoup plus cher…

La pression sociale…

Oui les enfants ont une énorme pression en Chine et les parents eux-mêmes le disent. Mes beaux-parents sont d’accord avec cela. La pression d’être le meilleur en tout, tout le temps, aux yeux des autres. Au début de notre relation, je disais à Panda que je voulais que nos enfants soient à l’école en Chine et il me disait « Surtout pas ! Je ne veux pas que mes enfants vivent ce que j’ai vécu. De faire que travailler, de ne pas pouvoir profiter de mon enfance…Je veux que mes enfants profitent de leurs enfances ». Et je me rends compte qu’il avait raison…Je vous assure mes petits ne sont pas heureux. Ils vont à l’école de 8h jusqu’à 16h pour après arriver dans des écoles de langues vers 17h (ceux qui ont cours avec moi à 19h je vous assure qu’ils n’écoutent rien parce qu’ils sont fatigués). Personnellement, mes plus petits enfants ont 3 ans ! 3 ans vous vous imaginez ! Ils ont même pas appris le chinois qu’ils apprennent l’anglais et en cours ils ne font rien car ils sont trop petits ils n’arrivent pas à se focaliser sur un cours dans lequel ils ne comprennent rien. Ce que je peux tout à fait comprendre ! Dans leurs bouches il n’y a que « Je veux finir le cours ». Les parents font faire à leurs enfants du sport ou de la musique à côté. Sans compter qu’à l’école ils sont sous pression. La dernière fois un petit à pleurer dans ma classe car son professeur l’a forcé à rester jusqu’à 5h avec lui car son père n’avait pas donné les sous pour l’école. Vous imaginez l’enfant dans quel état il était car les professeurs ne sont pas tendres en Chine ! Sans compter le fameux Gaokao qui fait faire des comas, des crises d’angoisses ou des suicides. Vous me direz « En France, on ne pousse pas assez nos enfants » mais, mis à part certaines personnes, on ne sous-estime pas nos enfants et on leur met pas en tête qu’ils ne sont rien s’ils ne font pas d’études. Et on ne leur fait pas penser que s’ils ne gagnent pas bien leur vie ils n’auront jamais de vie de famille ! Je crois très sincèrement que ma jeunesse était plus heureuse que celle de Panda et je veux que mes enfants ressentent le bonheur que j’ai eu quand j’étais petite. 

Pour tout cela, pour ma part, je n’aurai pas d’enfants en Chine.

0 comments on “Pourquoi je n’aurai pas d’enfants en Chine…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :