Couple interculturel Culture chinoise Reflexions

Quand Ayi se transforme en Mama…

Les jeunes Chinois ont maintenant tous tendance à choisir une cérémonie Occidentale pour leur mariage mais une tradition perdure : la cérémonie du thé. Pendant la cérémonie du thé, les jeunes mariés s’agenouillent devant les parents afin de présenter leur respect mais aussi afin de changer « leur titre ». « Ayi » (tante) deviendra donc « Mama » (maman) et « Shushu » (oncle) deviendra donc « Baba » (papa) car on devient à présent une seule et même famille. Malgré le fait que nous soyons mariés, nous n’avons pas encore fait la cérémonie donc « Ayi » reste encore Ayi. 

 

Mais Ayi a déjà commencé à agir comme une Mama, une Mama un peu trop envahissante. Une Mama un peu trop Chinoise…

 

Je n’ai pas souvent vu Ayi depuis notre arrivée en Chine. Nous ne sommes allés que très rarement dans le Shanxi et elle n’est venue que très rarement à Beijing ce qui fait que nous n’avions eu que peu de temps ensemble. Et ce peu de temps était très appréciable car elle s’est toujours occupée de moi comme si j’étais sa propre fille et nous avons toujours eu de très bons rapports. 

Lors de notre départ de Beijing, nous avons donc résidé une semaine dans le Shanxi avant de nous envoler pour Shanghai. Tout s’était très bien passé dans le Shanxi. Ayi m’avait aidé à choisir mes robes pour le mariage, elle m’avait emmené avec elle au Spa, elle m’avait emmené me faire faire une manucure pour les photos de mariage. Tout se passait très bien. Je voulais donc qu’elle nous accompagne à Shanghai pour m’aider à choisir les robes pour les photos de mariage parce que j’étais triste à l’idée de pas pouvoir le faire avec ma propre famille. Et sans me rendre compte, je venais de commettre une erreur.

Je voulais absolument aller à Shanghai Disney Resort, je nous avais pris 3 billets car Ayi aussi voulait finalement y aller. Pour moi c’était mon cadeau d’anniversaire et j’y tenais beaucoup. Dans le taxi, elle ne faisait que râler sur le fait qu’elle ne voulait pas y aller, qu’il pleuvait etc…Je peux comprendre mais malheureusement les billets étaient non remboursable, non échangeable alors autant essayer de passer une bonne journée. Une fois arrivés, la magie de Disney semblait faire son effet…Mais pas pour très longtemps ! Une attraction de faite, Ayi avait déjà faim qu’il fallait qu’on aille manger, puis on va pour refaire une attraction et puis après il faut de nouveau qu’elle se repose. On a donc décidé de faire un peu sans elle jusqu’à la parade. Parade où il a fallu lui courir derrière car elle était tellement obnubilée par les personnages qu’elle était partie avec eux sans nous prévenir ! Puis après une attraction et elle a voulu rentrer à 16h. 370 yuans, 3 attractions, 4h…Bref j’étais très vexée. Panda m’a dit qu’il y avait une différence car elle était pas Occidentale et que pour elle Disney ce n’était pas grand chose et qu’Ayi mine de rien à 50 ans et donc pas autant de pêche qu’avant. Peut-être avait-il raison. Moi je pensais à ma mère qui adore Disneyland malgré son âge mais peut-être l’effet Disney n’était-il pas le même pour les anciennes générations en Chine et en Occident.

 

Une autre fois, au restaurant, Ayi essaye de faire comprendre que je n’étais pas une bonne épouse, que les épouses Françaises n’étaient pas aussi bien que les épouses Chinoises. Pourquoi donc ? Lorsque nous étions dans le Shanxi, j’ai fait la lessive de mes sous vêtements à la main. C’est normal que je ne donne pas à laver mes sous vêtements à quelqu’un qui n’est pas de ma famille. Mais j’avais donné les sous vêtements de Panda à Ayi pensant qu’elle allait les mettre dans la machine à laver. Normal c’est sa mère c’est moins gênant de laver ceux de son fils que de sa femme, surtout à la machine ! Sauf que non elle les avait lavé à la main et se plaignait que je n’avais pas laver les sous-vêtements de mon mari ! Parce qu’une épouse Chinoise l’aurait fait elle ! Elle ne l’aurait jamais donner à sa belle-mère ! Sauf que ce que Ayi ne sait apparemment pas c’est que cela ne me dérange pas de le faire étant donné que je le fais quotidiennement et que si j’avais su qu’elle allait le faire à la main effectivement j’aurai pu le faire moi-même. Comme j’ai expliqué à Panda, s’il était chez ma famille il aurait sûrement fait la même chose c’est à dire de laver ses sous vêtements lui même et de donner à ma grand-mère les miens. Mais voila, pour Ayi, les épouses Françaises sont de mauvaises épouses car nous ne maternons pas nos maris. Je suis avec un homme et pas avec un enfant, je lui montre mon amour par d’autres manières et je m’occupe de lui bien sûr mais je ne suis pas une poule qui s’assoit sur son oeuf pour l’étouffer le couver ! Et ce n’est pas parce que je n’ai pas lavé un caleçon que cela fait de moi une mauvaise femme !

 

Ce même jour, Ayi commençait à parler de nos futurs enfants. Comme quoi, elle les éduquerait comme elle l’avait fait avec Panda. Temps mort Ayi ! Tu n’éduqueras rien du tout car ce seront nos enfants, les seuls personnes qui auront le droit d’intervenir sur leur éducation seront Panda et moi ! Toi tu te contenteras de faire la Nainai 奶奶 (grand-mère paternelle) gâteau ! Nous n’avons pas encore l’idée d’en avoir que j’ai la pression d’en avoir ! Malheureusement, je suis une Occidentale et je suis très difficile pour la bouffe qui, contrairement à Panda manges de tout. Et je lui expliqué qu’effectivement ma grand-mère m’a toujours dit de goûter avant de dire que je n’aimais pas mais que si je n’aimais vraiment pas elle n’allait pas me forcer. Et pour montrer cette pseudo « bonne éducation » elle dit à Panda de manger ce qu’elle lui tendait entre les baguettes. Panda lui répéta qu’il n’en voulait pas et elle lui repeta « Kuai Chi 快吃 ! » (Manges !), Panda succomba et elle me fit un regard genre « Tu vois j’ai fini par gagner » sauf que pour moi forcer son enfant à manger ne me prouve rien. Mon père m’a toujours dit « si tu n’en veux pas ça sert à rien de tout manger pour tout vomir par la suite ! ». Bon parcontre j’avoue qu’il fallait que j’ai bien mangé pour avoir un dessert ! Bref s’il est tout à fait normal pour une Chinoise de forcer sa petite famille à manger et je devrais m’excuser de ne pas forcer mon mari à manger voire même de lui donner la becquée… 

 

Puis elle a commencé à se mêler de tout. Pour la maison, quand on a emmenagé, elle a demandé 4 fois par jour à Panda de lui montrer la maison via l’appel vidéo alors que rien n’avait changé ! Quand j’ai dit que je voulais moi-même acheter mes assiettes elle disait que c’était une dépense inutile car elle pouvait nous en envoyer, désolée de vouloir me débrouiller par moi-même pour m’acheter une assiette. Je vous rappelle qu’il nous a fallu plus d’une demi-année pour avoir des fourchettes à la maison car Panda voulait dire à sa mère de nous en envoyer. Pour deux fourchettes ! Panda en a parler à Papa Panda qui lui disait que c’était obligé que cela arrive. Deux femmes de cultures différentes et de générations différentes ça ne pouvait qu’arriver. Que pour moi en tant qu’Occidentale c’était normal que ce cocon excessif m’agace car nous sommes élevés pour pouvoir un jour quitter le nid comme des grands, faire nos propres choix et les assumer, nous débrouiller par nous même ! Tandis que pour une mère Chinoise c’est normal de s’inquiéter pour ses enfants (donc je fais désormais partie) et de faire en sorte qu’ils ne manquent de rien en s’occupant d’absolument tout. Cela existe aussi chez les Occidentaux des mères couvant leurs enfants mais j’ai tout de même l’impression que, pour la plupart, elles essayent de faire que leurs enfants deviennent des personnes capables de se gérer tout seuls. Dans le fond, je sais qu’Ayi n’est pas méchante, qu’elle veut notre bien à tous les deux, qu’elle s’inquiète pour nous, qu’elle veut qu’on soit bien. La preuve une fois j’étais malade et j’avais mis en photo mon pauvre bol de congee sur WeChat, Ayi s’était mise à pleurer car elle n’avait pas trouver de train pour venir s’occuper de moi…mais pourquoi est-ce que tout ce qu’elle fait maintenant m’agace. Peut-être qu’au fond je n’avais jamais remarqué qu’aussi indépendante et ouverte soit-elle Ayi est une Chinoise malgré tout. Peut-être que je n’ai jamais voulu y penser. Ne devrais-je pas être heureuse de savoir qu’elle m’aime à sa manière, une manière de Mama poule Chinoise ?

 

Mais si en fait j’avais peur de ce que peut faire cette Mama pour l’indépendance de ma famille ? Pour ma propre indépendance ?

 

0 comments on “Quand Ayi se transforme en Mama…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :