Apprendre le Chinois

Retour sur mes 4 mois d’apprentissage du Chinois (+ bilan final)

Comme vous le savez mes Jiaozi, en fin Septembre j’ai fait ma « rentrée » pour apprendre le Chinois au Centre Culturel de Chine. Je reçois beaucoup de messages de Jiaozi me demandant comment cela se passe pour moi et je vais vous répondre dans cet article.

 

Il faut que je vous dise la vérité : c’est très dur pour moi de me remettre dans un contexte scolaire après tant d’années qui me sépare de l’école, 7 ans déjà. Même avec toute la bonne volonté que j’ai c’est vraiment difficile. Je me retrouve parfois avec la flemme d’y aller car après le travail j’ai besoin de me reposer mais… je tiens toujours bon les Jiaozi ! Mais il faut savoir que j’ai raté 2 cours depuis le début de l’année. J’ai raté 3 cours de plus mais c’était à cause des grèves, je n’avais aucun moyen d’y aller ni de rentrer chez moi. Cela n’a rien à voir avec la flemme, je vous rassure, mais il se trouve que parfois mes problèmes de santé reprennent le dessus et donc que je n’ai pas la possibilité de me rendre aux cours sinon je ne rate aucun cours. Je tenais à mettre cela au clair que oui c’est dur de me remettre dans le « cursus » mais que si je fais faux-bond ce n’est pas par manque de volonté. 

Je vous avais énoncé lors d’un article vous apprenant mon inscription que je ne savais pas dans quel niveau je devais m’inscrire. Le problème majeur qui se pose quand on a jamais étudié une langue mais qu’on l’a appris sur place c’est que le niveau n’est pas vraiment comparable avec un niveau scolaire. On rentre dans certaines cases mais pas dans d’autres. On est entre deux chaises et je vous assure que la position n’est pas confortable. J’aurais aimé avoir un test de niveau à proprement parler mais ça ne s’est pas fait comme ça. Par chance, je me suis retrouvée dans le niveau qu’il fallait (le niveau intermédiaire 4) grâce à la personne de l’accueil qui a su bien me conseiller alors que je voulais commencer avec le niveau débutant 2. Ce qui fait qu’il y a des choses que je connais très bien mais il y a aussi des choses que j’apprends donc finalement c’est parfait !

Mais il y a quand même quelques petites choses qui me rendent perplexe…

Alors oui je suis dans le bon niveau, je connais et j’apprends des choses. Mais le souci étant que vu que j’ai appris sur place, qu’on est encore dans des phrases très basiques et que j’ai tendance à m’ennuyer assez vite. Je ne veux pas faire la fille qui sait tout mais c’est vrai que j’aurasi préféré avoir le même niveau que mes compagnons de classe pour ne pas voir le temps passer et ne pas avoir à me faire passer pour la Hermione Granger de la Chine à chaque fois que j’ouvre ma bouche. Entendre par là que j’essaie de ne pas faire des phrases bateau pour ne pas perdre mon niveau et donc y rajouter des choses un peu plus poussées que les élèves ne connaissent pas encore. Et malheureusement je sais que ça en agace certaines… Je n’ai pas voulu passer dans le niveau 5 sachant qu’il y a des choses du niveau 4 qu’il me manque, le but n’est pas de me sentir perdue. 

On va assez lentement sur les cours mais, malgré le fait que certaines choses soient simples pour moi, ça ne me dérange pas car je me dis il est mieux de prendre son temps pour assimiler ce que je ne connais pas plutôt que d’aller super vite.

Mais je crois que le point qui me dérange le plus c’est la prononciation. Quand je rentre à la maison, je me plains souvent à Panda sur le fait que l’on ne reprend pas souvent la prononciation des élèves. Il me dit alors que pas tout le monde a des facilités en langues et de ne pas écouter les autres. Sauf que c’est difficile quand on apprend une langue de n’écouter que sa partie et pas la partie des autres. Le problème étant que le Chinois est une langue où la prononciation est primordiale et qu’on ne peut donc pas mélanger un « p et un b » ou un « j et un zh » sous peine de se retrouver avec une phrase qui ne veut rien dire. Je ne dis pas que j’ai une prononciation parfaite (surtout au niveau des tons) mais j’ai peur qu’à la longue tout le travail que j’ai fait en Chine pour essayer de bien prononcer ne me sert à rien. Sachant que même quand moi j’essaie de parler en Chine on trouve le moyen de ne pas me comprendre car j’ai la prononciation mais pas le ton. 

Et ce qui me dérange aussi c’est que la professeur n’essaie pas de nous faire réfléchir. Par exemple nous devons traduire. Dès qu’on hésite un peu, elle nous aide d’emblée en nous donnant la réponse. D’accord on a pas tout notre temps mais on a besoin de réfléchir à la phrase pour apprendre à la construire et à la dire par nous même. Je comprends que si on prend trop de temps on puisse nous aider et que ça part d’une bonne intention mais selon moi ça ne nous aide pas à faire la traduction par nous même. 

La professeur est très gentille, très patiente et très agréable mais voilà il y a des trucs au niveau du cours qui coince. Vous pourriez très bien me dire que je devrais lui en parler mais vous savez en Chine ce n’est pas très bien vu de donner son avis à un professeur. 

Du coup, je suis contente car j’apprends des choses mais il y a pleins d’autres choses qui font que je ne suis pas aussi ravie que ça concernant ces cours de Chinois. Je vous referai un bilan lorsque l’année sera terminée mais je ne pense pas me réinscrire au centre culturel de Chine pour les cours de Chinois surtout au vu du prix. Je m’inscrirais plutôt à des cours de culture mais pour les cours de langues je regarderai probablement ailleurs. Au vu de ce que j’ai écris, je pense que je préfère une manière plus scolaire donc à voir si je ne vais pas d’inscrire dans des cours à la fac ou autres…Cela reste à réfléchir et on verra en fin d’année.

 

BILAN DU 29 AVRIL 2020 : Comme vous le savez les conditions ont été un peu particulières ces derniers mois avec le Coronavirus et le confinement. Il m’a donc été impossible d’aller physiquement en cours mais le Centre Culturel avait prévu de faire cours via Skype à la même heure que nos cours habituels et je ne vais pas vous mentir j’ai lâché. Je n’ai même pas fait l’effort d’essayer de me connecter sur Skype. En fait je sais même plus mon nom d’utilisateur ni même l’adresse email que j’ai utilisé. Ce n’est pas la faute du Centre Culturel si je n’ai pas participé au cours mais on va dire que les impressions que j’avais eu avant + le côté Skype j’ai clairement lâché et je pense qu’au moment du déconfinement il y aura forcément des cours qui auront sautés et il ne restera que quelques cours physiques. Est-ce que j’ai envie de faire cet effort là ? Non. Comme je vous l’ai dit plus haut, je ne compte pas me réinscrire aux cours de langues donnés par le Centre Culturel de Chine et encore plus vu le prix. J’ai essayé de voir pour des cours en université et malgré m’être retournée le cerveau je n’ai trouvé aucune solution pour moi alors pour l’instant je resterai donc en autodidacte grâce aux méthodes que je vous ai proposé. Je serai contente de prendre des cours de culture mais pour la langue ce sera sans moi et je dois vous avouer que c’est un crève-coeur pour moi sachant tout l’espoir que j’avais mis dedans. 

0 comments on “Retour sur mes 4 mois d’apprentissage du Chinois (+ bilan final)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :