Non classé

S’il vous plait, arrêtez…

J’ai réfléchi longuement à l’idée de l’écrire. Mes doigts ressentant toute la pression de taper d’un air déterminé sur mon clavier jusqu’à casser mes touches et cela m’énerve tellement, au risque d’exploser, que je me suis sentie obligée d’écrire. De L’écrire. Ce gros ras-le-bol !

Forcement tout le monde sait que je pars. Ce n’est plus un secret et, même, ce n’est pas quelque chose que l’on peut cacher ! Surtout quand on part pendant plusieurs mois à plusieurs milliers de kilomètres. Et il y a plusieurs types de personnes : ceux qui sont ravis pour toi et trouve ça trop cool, ceux qui sont contents-tristes mais qui te laisse faire (généralement la famille) mais moi je vais parler de la troisième catégorie. Je pense d’ailleurs que les expatriés ont eu souvent le droit à cette troisième catégorie, la catégorie du « tu vas vite revenir » ! Et celle-là a tendance à me taper sur le système !

Personnellement, je l’ai toujours dit et je le répète : Panda et moi on voudrait revenir en France à la fin de nos contrats. Je ne l’ai jamais caché et je le pense toujours, je veux que nous ayons des enfants en France et je connais une Ayi qui voudrait que l’on reparte. Mais j’ai aussi dit que si on avait de meilleures opportunités en Chine niveau travail, qualité de vie et autres nous resterions là-bas. Et là vient le très célèbre « Tu vas vite revenir », que j’essaye de contrer par un « – On aimerait revenir mais s’il on est mieux là-bas… – Moi je te dis que tu vas revenir »…

Et franchement je commence à avoir beaucoup de mal à garder mon sang froid ! Je ne prends pas la Chine comme un challenge style « Je dois passer ma vie là-bas » non ! Je prends la Chine comme une expérience à faire qui m’apportera beaucoup de choses, qui me fera grandir, un accomplissement de mon rêve inassouvi d’Asie et plutôt comme un « Je dois rentrer je rentrerais, je dois rester je resterais mais je prends ce qu’il y a à prendre ». Et cette phrase sonne plutôt comme un défi du style « On me dit que je peux pas le faire alors rien que pour emmerder (parce qu’il n’y a pas d’autre mot) je ferais en sorte de réussir et de leur prouver qu’ils ont tort ». Et ça me gonfle d’en arriver à penser ça parce que ça change complètement la manière dont je vois mon expatriation ! Je prétends pas que la Chine est le pays des Barbapapa que tout est beau, rose, joli. Je sais que nous sommes très différents au point de vue mentalité, au point de vue travail, sur bon nombre d’autres choses et que forcément je vais avoir des moments très durs. Même si je dis être très ouverte sur les moeurs Asiatiques je reste une Occidentale, je le sais. Mais c’est quelque chose que je sais de base car je n’ai pas idéalisé la Chine je sais à quoi m’attendre pour la plupart des choses. Mais c’est le but de la manoeuvre ! Que cette expérience ne soit pas un long fleuve tranquille, qu’il y aura du bon et du mauvais… C’est mon choix, ce sont mes décisions et rassurez-vous je ne m’en plaindrais à personne car comme je l’ai dit je l’aurai voulu donc à moi de l’assumer ! Après il y a le célèbre « Comment tu fais ?! Moi je pourrais pas ! » mais version pestiféré, genre tu es pas dans le droit chemin. Mais je ne te demande pas de le faire ! Chacun a sa vie, j’ai la mienne et vous avez la vôtre ! Je conçois que des gens restent près de leur famille et c’est un choix que je respecte mais il faut aussi respecter le fait que certains ait le goût de l’aventure, désirent partir et que leur bonheur ne se trouve pas où vous voyez le vôtre. Il faut savoir respecter les choix de chacun et de les encourager au lieu de les enrager ! Personne n’est capable de juger les rêves des autres ! Ce qui peut vous sembler démesuré pour vous est peut-être vital pour certains et moi ça fait des années que j’avais ce besoin de partir et j’ai pris cette décision maintenant car c’était pour moi le meilleur moment pour l’assumer pleinement et pas comme une enfant capricieuse qui veut quelque chose sans prendre en compte les conséquences ! C’est d’ailleurs la meilleure décision que j’ai prise depuis des années !

Alors s’il vous plaît, arrêtez avec vos « Tu vas vite rentrer », si je dois rentrer je rentrerais mais il n’y a que moi qui peut en juger…

0 comments on “S’il vous plait, arrêtez…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :