Expatriation Reflexions

Un an en Chine, le bilan !

Eh oui les Jiaozi, il y a un an jour pour jour je rejoignais Panda pour commencer cette grande aventure Chinoise et Pékinoise à 12h15 précise. Ce ne fut pas facile tous les jours de s’intégrer à cette mentalité si différente de nous et je vous l’ai souvent écrit. Mais j’ai beaucoup appris et je suis toujours aussi amoureuse de la Chine malgré ces bâtons dans les roues.

La France m’a-t-elle manqué ? Question que l’on m’a souvent posé. Ben je vais vous répondre que non. Je n’ai pas voulu rentrer en France une seule seconde. Oui je vous assure c’est la vérité. Même quand Panda m’a dit « si on trouve rien on rentre » je ne voulais pas rentrer, j’angoissais de devoir rentrer. Je rappelle que depuis un an je ne suis pas retournée en France, ni même pour des petites vacances. Et ce n’est pas non plus prévu dans l’année à venir, normalement. Ma famille et mes amis me manquent mais pour moi, je ne suis qu’au début de mon aventure. Je ne peux pas rentrer maintenant car il me reste encore beaucoup à voir. Et à vous faire voir. Ce qui m’a valu un « En fait tu veux être blogueuse c’est ça ? Tu ne veux que faire ton blog ? » de la part de Panda. Non je veux toujours que mon blog soit purement pour mon loisir et non pour travailler mais oui c’est devenu ma croisade : vous montrer les beautés de la Chine.

Je voudrais vraiment que mon blog vous fasse rappeler les vacances que vous avez eu en Chine, votre vie en Chine pour les expats ainsi que vous faire découvrir et aimer la Chine pour ceux qu’elle rébute encore. Oui mon objectif est de vous faire prendre conscience que la Chine est un pays vraiment magnifique et marquant. Vous donnez envie de voir ça par vous même et de laisser de côté les « on dit ». Je suis tellement heureuse que parfois vous vous rappeliez un de vos voyages à travers mes articles ou que vous vous identifiez à moi dans ces challenges culturels pour ceux qui y habitent. Je suis également contente lorsque je lis que grâce à moi la Chine vous intéresse un peu plus et que vous y envisagez un voyage. C’est drôle car à la base je voulais m’appeler « Une Phocéenne en Chine » mais j’ai choisi « Une Occidentale en Chine » pour que vous puissiez vous identifier dans cette aventure et je suis contente que ça ait un peu marché. Merci car grâce à vous « Une Occidentale en Chine » est toujours là depuis un peu plus d’un an et compte rester là un peu plus que ça !

Bon c’est bien beau tout ce speech mais un an en Chine j’en tire quoi :

– J’ai pu faire de magnifiques voyages en Chine. Sentir l’atmosphère polluée impériale de Beijing, me prélasser à Sanya, découvrir la majestueuse Shanghai qui n’a pas perdu son âme pour autant. Même si bien sûr j’ai clairement pas fait grand chose mais Rome ne s’est pas construite en un jour !

– J’ai pu apprendre beaucoup de choses sur la culture Chinoise et sur les Chinois eux-même grâce à des personnes ayant pris de leur temps de me faire mieux connaitre leur culture. Cela m’a appris à être plus compréhensive, plus ouverte et de me faire prendre conscience qu’être Français pouvait avoir du bon…

– J’ai bien mangé ! Ok la bouffe occidentale me manquait (fromage et pain !) mais j’ai pu manger de bons repas chinois ! Pour cela, le retour en France risque d’être dur…

– J’ai pu rencontrer des Jiaozi et me rendre compte à quel point ils étaient géniaux à travers un écran et en vrai ! J’ai beaucoup appris d’eux également. 

– Je suis devenue une pro de la baguette ! Laissez moi le plaisir de m’en vanter cette année , l’année prochaine ce sera devenu banal !

– Je me débrouille un peu plus en Mandarin. Vous savez tous que j’ai arrêté ma méthode Assimil pendant un moment car je n’avais pas le temps. Mais le fait d’être en immersion m’a permis de pouvoir comprendre et me faire comprendre ne serait-ce qu’un tout petit peu. Parce que de toute façon je n’ai clairement pas le choix…

– J’ai appris à me faire aux gens qui faisait du bruit en mangeant. Ma méthode : me concentrer tellement sur mon bol que je n’écoute plus rien aux alentours. Ca semble fonctionner !

– Je me sens en sécurité. C’est stupide mais c’est ce qui revient le plus souvent pour nous les expats en Chine. Bon on peut toujours être au mauvais endroit au mauvais moment mais dans 99,9% des cas on se sent en sécurité et rassuré en Chine. Pour avoir vécu les attentats à Paris et la tension qui y régnait après, ce sentiment de sécurité fait vraiment beaucoup de bien car c’est quelque chose que nous n’avons plus en France. On continue de vivre parce que nous sommes comme ça nous sommes des battants mais on sent que ce n’est plus comme avant. Alors ça fait du bien d’être dans un pays aussi sécurisé.

Mais j’en tire aussi que :

– Je n’aime toujours pas le tofu ! Non je suis désolée mais ça ne passe vraiment pas ! 

– Je déteste toujours pas les toilettes à squat ! Non mais il faudrait vraiment m’expliquer dans quel sens on se met ! 

– Je ne comprends toujours pas que les Chinois soient à trois (sans casque) sur un scooter et avec parfois des bébés en très bas âge dans les bras…Et qu’ils font tout un plat pour d’autres choses moins graves…

– Je trouve dégueulasse les culottes fendues pour bébé. Quand le bébé tombe par terre avec les fesses et le devant nus personne ne trouve ça dégueulasse. Je comprends le principe que c’est pour que le bébé n’est pas à se retenir et qu’effectivement ça coûte moins cher que les couches mais le fait que le bébé tombe dans la rue où tout le monde marche, crache (et d’autres choses encore…) et que personne ne trouve ça dégueulasse je ne comprends pas.

– Que les gens qui crachent dans la rue me dégoute toujours autant. Je prie qu’un jour il y ait une loi comme à Singapour interdisant de cracher dans les rues.

– Je ne supporte pas l’ongle long de l’auriculaire aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Alors avant, de ce qu’on m’a dit, cela signifiait que tu étais d’un haut rang social (seuls les nobles et les lettrés étaient dispensés de travaux manuels) mais aussi que tu étais très loyalBen maintenant je trouve ça juste dégueulasse surtout quand ça sert maintenant pour se curer les oreilles et le nez…Et la moitié des Chinois pensent la même chose !

0 comments on “Un an en Chine, le bilan !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :