France Gastronomie Chinoise Paris Restaurant

Les Spécialités du Sichuan, Paris

Il y avait si longtemps que je n’avais pas fait un article restaurant ! En même temps c’est pas comme si nous avions tous été logés à la même enseigne…

Le premier et le seul que j’ai fait lors du déconfinement. C’est en voyant tout le monde commander à emporter que je me suis dis que moi aussi j’allais faire ça, après tout ça permettrait d’aider les petits restaurants et donc de faire une bonne action. Ce qu’il faut savoir : c’est que je déteste les livraisons à emporter ! Alors oui en Chine j’adorais ça car c’était pas cher et très rapide mais en France je ne suis pas sur le même discours. Je trouve ça cher (il faut avouer qu’il faut commander pour minimum 10€), les frais de livraisons (3-4€ qui font vite monter le baromètre) et le temps de la course fait que du coup je me retrouve généralement avec quelque chose de pas top à manger contrairement à si c’était directement sorti de la cuisine. Attention je ne ronchonne pas et je comprends bien les différences qu’il y a entre la France et la Chine mais je vous donne juste mon avis qui rend le « Waimai » en France beaucoup moins cool. 

Mais malgré tous ces apriori j’ai décidé de tester un restaurant que je voulais essayer depuis longtemps : Les Spécialités du Sichuan qui se trouve dans le 13e arrondissement de Paris et que j’ai connu grâce à l’Instagrameuse Food l’Imperatricewu. Ca faisait des mois que je voulais y aller pour le boboji 钵钵鸡, un plat du Sichuan constitué de brochettes de toutes sortes. Non ce n’est pas un Chuanchuan Xiang 串串香. La différence avec le Chuanchuan Xiang c’est que c’est dans un bol de soupe, et non dans une marmite qui bout comme pour un Chuanchuan Xiang, donc les brochettes sont déjà cuites. J’ai donc décidé de prendre à emporter avec mes pieds un Samedi où Panda et moi étions dehors.
Je pense que ça doit être agréable de manger dans le restaurant car la déco est sympa.

On vous donne une carte et vous cochez ce que vous voulez. J’ai donc pris :

– Des choses pour le boboji 钵钵鸡

– Des nouilles aigre-épicé (Suan La Fen 酸辣粉)

– Une soupe de poulet et raviolis 

– Un Bing Fen 冰粉 (dessert à la gelée). Normalement ils le font à la rose mais moi j’ai HORREUR de la rose donc j’ai demandé à l’avoir sans.

Pour ce qui est de la raison principale pour laquelle je suis venue, le boboji, j’ai été très déçue. Non pas que les aliments n’étaient pas bons mais j’ai eu un seul aliment ! En fait je vous explique, en effet sur la carte Panda et moi on a écrit 1 mais on pensait que ça correspondait à une brochette et non à un aliment ! La brochette est à 0.45€ à emporter et 0.50€ sur place alors imaginez si pour faire une brochette il faut compter par exemple : 0.45 x 5 = 2,20 par brochette ?! Au final je ne sais pas si c’est parce qu’on a pas compris le principe, si c’est à la brochette ou à l’aliment, mais si c’est le deuxième cas de figure c’est vraiment cher… Il y a deux types de soupes : la pimenté ou la poivrée. Du coup on avait pris la poivrée et je dois avouer que c’était pas mal.

Ensuite j’avais choisi un Suan La Fen car j’aime ça quand j’arrive à l’avoir pas trop épicée. Cela fait quelques semaines maintenant que j’essaie de manger un petit peu pimenté donc je me dis que j’augmente mon potentiel à chaque fois. Celui-ci il est pimenté à max ! J‘ai à peine pu tremper mes baguettes dans la soupe ! Panda lui a à peine pris une bouchée qu’il s’est mis à éternuer ! Tellement il a été incapable de la finir. Clairement, cette soupe est au niveau au dessus de celui que j’avais pu essayer chez Lao Dong Jia qui était déjà pas mal pour moi. Il ne conviendra qu’aux plus Sichuanais d’entre vous !

Panda avait pris une soupe au poulet et raviolis qu’il a dû me donner à cause de mon impossibilité d’engloutir le Suan La Fen. Et bien nous avons un gagnant ! La soupe était délicieuse et les raviolis un vrai délice ! Il était bien farci et la farce était très bonne. Pour moi les raviolis étaient tellement gros que 3 m’ont suffit ! Ce fut vraiment un coup de coeur pour cette soupe et Panda aussi l’a adoré car du coup je lui en ai laissé pour qu’il apaise le feu du Suan La Fen avec cette soupe.

Et enfin le Bing Fen. Clairement j’ai enlevé la rose donc il n’y avait plus d’intérêt mais je n’ai pas été très fan de ce Bing Fen. En fait c’était une gelée qui ressemblait à un gros glaçon où il semblait y avoir plus de liquide qu’autre chose. Le sucre roux était présent mais ce n’était pas ça non plus ni même au niveau du topping. Pour l’instant j’ai pas trouvé meilleur Bing Fen que Fondue 9 et Xiao Long Ren. Je me rends compte au moment d’ajouter les photos que j’ai oublié de faire une photo du Bing Fen tellement je l’ai trouvé pas beau haha ! 

En gros c’est un bilan bien mitigé pour ce restaurant que j’attendais vraiment de tester. En plus, déjà que rentrer chez moi me prenait 15 mn avant de savourer le plat, j’ai eu l’extrême intelligence de faire 30mn de queue chez Xingfutang histoire de bien manger réchauffer… Comme je vous ai dit je n’aime pas les plats à emporter et j’ai l’impression que du coup je ne peux pas faire honneur au restaurant dans cet article. C’est pour ça qu’après ce test j’ai préféré attendre que les restaurants réouvrent. Pour celui-ci je ne pense pas revenir malgré la délicieuse soupe au poulet car je n’arrive pas à comprendre le principe du boboji et j’ai peur que cela devienne beaucoup trop cher pour ce que c’est. 

Les Spécialités du Sichuan

151 Avenue de Choisy, 75013 Paris

Métro : Place d’Italie (ligne 5 et 7)

4 comments on “Les Spécialités du Sichuan, Paris

  1. Les deux seules fois où je n’ai pas supporté la nourriture en Chine, il s’agissait de spécialité du Sichuan. Un plat au poulet qui m’a rendu malade comme un chien avec juste une bouchée, et un restaurant providentiel à Beijing, où nous nous étions éloignés des quartiers animés pour nous retrouver dans un endroit très immeuble de bureau, après une pluie torrentielle, et c’est le seul resto qui était dans le coin. J’ai demandé pas épicé (quand j’ai vu Sichuan j’ai direct fait ma chochotte), et bah c’était quand même immangeable : heureusement qu’il y a toujours du riz blanc.
    C’est bête, parce que les cartes donnent toujours envie, mais j’ose plus maintenant !

    J'aime

    • A mince ! Le restaurant été pas très hygiénique ou c’est le piment ? Après c’est vrai qu’en Chine les restaurants de spécialités du Sichuan sont tout de même épicées mais à Paris tu devrais trouver ton bonheur 🙂

      J'aime

      • C’était un resto pour touriste en autocar, donc je pense que plus aseptisé c’est difficile 😀 C’est vraiment le piment qui est trop fort pour moi. Le jour où je vais à Paris, j’épluche ton blog et je fais mon petit circuit gastronomique ^^

        J'aime

  2. Ping : Au piment du centre, Paris – Une Occidentale en Chine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :