Culture chinoise Gastronomie Chinoise Livre

Le bonheur de la bouche de Zheng Lunian

Je vous ai déjà parlé de mon amour pour le livre de Yu Zhou « La Baguette et la Fourchette », ce livre qui explique si bien la différence entre la cuisine chinoise et la cuisine française. Alors que je cherchais un autre livre qui explique la cuisine chinoise je suis tombée sur le livre écrit par Zheng Lunian qui est cette fois-ci uniquement consacré à la cuisine chinoise.

Résumé :

A plus de 70 ans, mon père partait, de bonne heure, canne en main, d’un pas décidé, prendre le train pour aller savourer, à soixante kilomètres de Shanghai, son petit-déjeuner préféré, un bol de nouilles aozao… » se souvient Zheng Lunian, amateur de bonne chère, comme son père, véritable meishijia, un « fou de nourriture ». Connaissons-nous vraiment les fondamentaux de la cuisine chinoise, quintessence d’une civilisation et d’un art de vivre multimillénaires, qui n’a rien à voir avec les restaurants dits « chinois » au coin de nos rues ? Les Français mis à part, existe-t-il un autre peuple aussi entiché du fait de manger et qui lui voue un culte quasi-aveugle, multipliant repas, banquets et autres « petites collations » ? Une passion dévorante issue d’une histoire difficile, au cours de laquelle manger a longtemps représenté le « Ciel du peuple ». Avec le fulgurant développement économique du pays du Milieu, les restaurants prolifèrent comme le goût pour les cuisines et recettes d’hier et d’aujourd’hui, en Chine et dans le monde entier ! Zheng Lunian a savouré dans son enfance les derniers feux de la haute gastronomie de Shanghai la Belle, l’un des sommets de la cuisine chinoise. Le bonheur de la bouche nous fait vivre et comprendre de l’intérieur la cuisine faite « avec le coeur », de l’art de trancher et cuire aux miracles du tofu et autres merveilles culinaires et diététiques. Promenade gourmande, tour de Chine inspiré des écoles culinaires régionales, Le bonheur de la bouche propose aussi une série de recettes « comme à la maison » et des idées de mariage de plats chinois et de vins français… Un livre indispensable, un ouvrage de référence pour tous ceux qui, voyageurs et gastronomes, aiment et désirent connaître la Chine et la culture chinoise.

Comme pour le thé, il n’y a pas assez de livre sur la culture chinoise. Il y a eu le livre « Fêtes et Banquets en Chine » dont j’ai parlé et qui fut un échec cuisant tant il ne parlait que très peu de la cuisine chinoise dans son intégralité en se consacrant surtout à la cuisine cantonaise. J’ai donc placé tous mes espoirs dans ce livre. Et comme pour Katrin Rougeventre, ce livre est devenu mon Saint Graal ! Décidément les Editions Felix Torres/ Michel de Maule sont les sauveurs de ma bibliothèque !

Le livre débute de manière personnelle. Il nous parle de l’auteur et de sa relation avec la cuisine chinoise. Cette initiation commence avec son père qui était lui même un amoureux de la bonne chair et c’est cet amour qu’il a transmis à son fils. Première ligne et déjà je nous trouve encore un point commun ! Ma mère était là quand j’ai eu mon extraction de dents de sagesse et elle m’a dit « Tu es comme ton père ! Vous aimez bien manger et rien ne vous empêche de manger ! ». En effet, malgré la terrible souffrance dû à cette extraction où je ne prenais aucun antidouleur, rien ne m’empêcher de me nourrir de bonne nourriture ! Mon père a toujours aimé bien manger, il lui fallait également son pain et son vin chaque midi et on peut définitivement dire qu’il me l’a transmis !

Le père de Zheng Lunian, M. Lan-Qing, était un « Meishijia » qui signifie un « fou de nourriture ». De nos jours si vous allez en Chine, vous entendrez plus souvent le terme « Chihuo » qui est un terme un peu difficile à traduire en français. Il signifie à la fois « être un goinfre » et « aimer manger » et « ne pas savoir faire autre chose que manger ». Or être un Meishijia c’est se considérer comme gastronome. Pendant des années je me suis définie comme étant une épicurienne concernant la nourriture, avant tous mes problèmes bien sûr, maintenant je crois que je pourrais facilement me définir sous le terme de Meishijia.

Je vais jouer cartes sur table avec vous : J’ai adoré ce livre ! En plus de nous faire rentrer un peu dans l’intimité de Zheng Lunian, celui-ci nous explique en plus beaucoup de choses qui sont liées à la pensée chinoise : l’importance de la nourriture en Chine dû à tant de famines, les pensées spirituelles comme le Qi et la manière dont les Chinois perçoivent les aliments comme étant Yin ou Yang contrairement à notre vision française de la nutrition etc…

En fin de livre, on peut voir lister toutes les méthodes utilisées dans la cuisine chinoise avec en plus des exemples de plats dans lesquels elles sont utilisées. Je trouve ça sympa car certaines méthodes peuvent sembler floues et pourtant on arrive facilement à savoir comment elles servent avec des plats que nous avons peut-être déjà goûtées auparavant.

Tout comme pour le livre de William Chen Tat-Chuen, on trouve également des recettes. Elles étaient déjà plus à mon goût et j’ai donc décidé d’en tester quelques unes.

Et enfin on peut trouver quelques adresses de restaurants chinois appréciées par le Gourmet en passant par la France, Londres, New-York, Singapour, Taïwan, Hong-Kong et bien évidemment la Chine. Certaines ont d’ailleurs rejoint ma liste de restaurants à tester ! Je vous conseille cependant de revérfier la liste car il peut y avoir des changements comme par exemple ce restaurant de cuisine du Shanxi (et non du Shaanxi) à Paris qui n’existe plus à mon grand regret.

Ce livre est tellement complet car il parle vraiment de tout ! Les 8 grandes cuisines chinoises sont bien évidemment mentionnées mais je suis encore plus contente qu’il mentionne la cuisine d’autres provinces, certaines de leurs spécialités (comme mon cher Shanxi vous l’aurez compris) et qu’il leur redonne ainsi leurs lettres de noblesses en disant qu’elles méritent tout autant d’être citées. On y parle bien évidemment de l’alcool car que serait les repas chinois sans alcool ?!

Ce que j’ai le plus apprécié dans ce livre ce sont toutes les notions d’histoire que l’on peut trouver. Je trouve ça très intéressant et fascinant car je me suis souvent demandé comment cela se passait à ce niveau dans la Chine ancienne sachant que des informations telles que les plats préférés des Empereurs n’étaient pas supposées être connues. Cela donne vraiment un coup d’oeil sur le passé en plus de passages de livres historiques. Quel savoir cet homme c’est incroyable ! Rien qu’en vous l’écrivant je me rends encore plus compte à quel point ce livre est une mine d’or !

J’espère qu’à travers cet article vous avez pu voir l’amour que j’ai pour ce livre qui est à mettre entre les mains de tous les amateurs de cuisine chinoise ! Mais je dois avouer l’avoir détesté pour une chose : il donne faim et si vous êtes plus en Chine il risquera de vous donner le vague à l’âme.

Le bonheur de la bouche par Zheng Lunian aux Editions Michel de Maule

Prix : 25€

Publicités

4 comments on “Le bonheur de la bouche de Zheng Lunian

  1. Comme toujours , ton article est complet , et me donnes vraiment envie de lire ce livre ! Merci , bisous

    J'aime

  2. Oh il a l’air intéressant !
    J’ai un livre sur la La diététique du yin et du yang /You-Wa Chen que j’avais pris parce que je voulais en savoir un peu plus sur la culture culinaire…Mais ça ne m’avait pas vraiment satisfaite, ça manquait un peu de notion de « plaisir de manger ». Par contre, sur l’aspect santé / taoïsme, c’était pas mal.
    Je vais regarder aussi le site de l’éditeur parce que je ne connais pas du tout =)

    J'aime

    • Il est génial !
      En effet l’aspect santé est important en Chine mais il y a aussi beaucoup de plaisir comme tu le sais si bien 😉
      Félix Torres fait d’excellents livres (dont l’empire du thé), j’espère que tu y trouveras des pépites 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :