Littérature chinoise Livre

Le petit miroir de Zheng Lunian

Après avoir lu et adoré le livre « Le bonheur de la bouche » par ce même auteur je me suis donc mise en quête d’autres livres qu’il aurait écrit. C’est comme ça que je suis tombée sur son autobiographie : Le Petit Miroir.

Résumé :

Né en 1946 dans une bonne famille de Shanghai, le jeune Lu-nian se prend d’amour pour la langue française et rêve de devenir diplomate.
Pris dans les turbulences de l’histoire, emporté aussi par l’amour des femmes, l’enthousiaste lettré verra ses aspirations longtemps contrariées par un régime aussi pudibond que policier, qui ne pardonne pas les «fautes de style de vie».
Le tragique et le comique s’entrecroisent, tandis que Lu-nian cherche une épouse, qu’il découvre les «charmes» de la rééducation, qu’il rencontre Tchang, l’ami d’Hergé héros du Lotus bleu, qu’il est embarqué dans les fourgons de la Bande des Quatre, ou qu’il se lie d’amitié avec le futur «pape de la Bourse de Shanghai»… Tour à tour persécuteur et persécuté, Lu-nian finira par atteindre, au lendemain de la répression du mouvement étudiant de la place Tian’anmen, la France à laquelle le destin l’avait, semble-t-il, promis.
Une traversée picaresque et savoureuse de l’histoire de la Chine communiste, de Mao à Deng Xiaoping.

Petite aparté, On retrouve pas mal de points du livre « Le bonheur de la bouche » mais je dois avouer en trouver beaucoup moins que ce que je pensais. Quelle aventure ! Quelle épopée ! Quelle vie ! Page par page je me disais que c’était un livre digne d’un scénario de film. J’ai été happée par le livre et je me suis retenue de ne pas sa lecture d’une seule traite ! J’ai pu retrouver des passages qui me faisait penser à « Une Jeunesse Chinoise » de Chen Kaige, notamment dans la période de la Révolution Culturelle, mais j’ai bien plus apprécié le livre de Zheng Lunian car je pouvais ressentir dans la lecture les sentiments du narrateur contrairement à Chen Kaige où la lecture était monotone et ne m’a donné aucun sentiment. Ce que j’ai aimé c’est la plume avec laquelle il écrit ce livre, encore une fois on peut tout ressentir dans ce livre : la passion, la colère, l’audace, la tristesse…on s’attache à l’auteur. Et on s’y attache encore plus car dans ce livre il y met des photos personnelles comme des photos des membres de sa famille, des moments de sa jeunesse. On voit l’enfant et l’homme à travers ce livre. On vit avec lui ses moments de joies, de déceptions et surtout l’espoir qu’il met dans ce fameux petit miroir…
C’est un livre que je vous recommande chaudement afin de voir voire même de vivre l’évolution d’une Chine et de comprendre un peu plus le trouble que certains évènements ont pu amener.

Le Petit Miroir chez Buchet Chastel

Prix : Il est actuellement indisponible à la vente mais si vous êtes intéressés par son achat n’hésitez pas à me le dire

0 comments on “Le petit miroir de Zheng Lunian

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :