Littérature chinoise Livre

Le village en cendres de Shen Fuyu

La dernière fois je vous ai parlé du livre de Zheng Lunian que j’avais beaucoup appréciée, du coup je me suis mis à chercher plus de livres écrits par cet auteur et je suis tombée sur ce livre dont il a fait la traduction.

Fils de paysans de la province du Jiangsu, au centre de la Chine, Shen Fuyu a été mingong (travailleur errant) et a exercé de nombreux métiers avant de devenir écrivain. Avec un formidable talent de conteur, il redonne vie à Shen, son Village en cendres, balayé, comme tant d’autres, par les violentes mutations de la Chine. Au gré de sa mémoire et de celle de ses ancêtres, il ressuscite un monde paysan aujourd’hui disparu et met en scène vie quotidienne, coutumes, relation de chacun à un monde nouveau.
Une Chine éternelle jaillit de ces pages, avec sa façon d’être et ses traditions, ses figures hautes en couleur, sa dureté quotidienne mais aussi ses moments de grâce, marqués par la volonté têtue de chacun de survivre, tout en gardant le plus important – la face. On sillonne les rues du village, on pénètre les coeurs et les maisonnées, les cours fleuries et les jardins, on frôle les esprits et les dieux familiers, on croise un vannier amoureux de son boeuf, un charpentier patriarche et sa scie magique ou encore une femme rebelle qui rosse sans façon son kidnappeur…
Délicatement imprégné de Tao et de Confucianisme, croisant sans cesse la grande Histoire qui a bouleversé la Chine au XXe siècle et l’histoire individuelle, Le village en cendres dresse le portrait surprenant d’un pays de contradictions et l’invitation à découvrir un auteur, très populaire en Chine, traduit pour la première fois en français.

En lisant ce livre j’ai eu un peu l’impression de lire « Si la Chine était un village » mais en même temps le contexte s’y prête bien car cela se passe dans un…village ! Voilà voilà. Plus sérieusement j’aime vraiment comment le livre a été construit, écrit et on se sent vraiment dans le village. En début de livre, vous avez un petit schéma du village avec le positionnement des maisons des différentes personnes citées au cours du livre. J’ai pu revenir pendant ma lecture à cette « carte du village » afin de voir le positionnement mentionné. J’avais l’impression de déambuler dans les rues de ce village que je semblais connaitre jusqu’à me sentir moi-même une habitante à part entière.

Je dois avouer que l’on parle de pas mal de personnes dans le livre mais encore une fois le livre est tellement bien fait que dans chaque chapitre on parle d’une famille ou d’une personne bien définie et des personnes qui l’entourent dans cette histoire. Vous avez en fin de livre un récapitulatif des personnages se trouvant dans chaque chapitre ainsi que chaque personne par famille et par générations. Rien que cela nous prouve que l’écrivain tenait vraiment à nous emmener avec lui dans son histoire et qu’on ne se retrouve pas largués dès les 3 premiers personnages ni même uniquement avec les membres de la famille de l’auteur.

Maintenant parlons du contenu du livre car c’est ce qui nous intéresse le plus. C’est un livre qui est extraordinairement bien écrit outre l’aspect spatio-temporel. On s’attache à chaque personnage, à son histoire, à ses pensées… Tout ça dans ce pan de l’Histoire chinoise car ce livre couvre la période de la chute de la Dynastie aux réformes de Deng Xiaoping. Cette histoire qui les a pris de plein fouet pour la plupart d’entre eux et a emporté pas mal de choses. Certaines histoires sont tristes, certaines vies sont brisées ce qui en fait un livre assez lourd à lire. J’ai versé pas mal de larmes. J’ai eu également du mal à dire au revoir à certains personnages qui m’avaient fait ressentir un lien comme si je les avais connus, comme si c’était des membres de ma propre famille. On y lit également les traditions et les coutumes de ces villages qui tendent peu à peu à disparaitre au profit de la mutation du pays, et cela nous rend nostalgiques.

C’est un livre sublime qui rejoint assurément le top de mes livres préférés dans ma collection. Shen Fuyu est un écrivain émérite en Chine et j’espère que nous aurons l’occasion d’avoir d’autres de ses livres traduits pour mon plus grand bonheur.

Le village en cendres de Shen Fuyu aux éditions Albin Michel

Prix : 20€

0 comments on “Le village en cendres de Shen Fuyu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :