Non classé

Livres adaptés au cinéma

Récemment, j’ai lu quelques livres qui ont été adaptés cinématographiquement mais je me disais que les articles seraient trop courts pour vous les faire individuellement dû au fait que ce sont des films très connus et que je n’ai pas vraiment besoin de vous les raconter. J’ai donc décidé de vous faire une revue les regroupant (même si pour l’instant il n’y en a que 3).

Epouses et Concubines :

Raise the Red Lantern en anglais et Da Hong Deng Long Gaogao Gua en chinois. On connait la célèbre adaptation de Zhang Yimou sorti en 1991 qui lui a fait le Lion d’argent à la Mostra de Venise cette même année. Je dois avouer que la première fois où je l’ai regardé je n’étais pas aussi familière avec le monde chinois et je suis sûrement passée à côté de pas mal de détails. J’ai même visité la célèbre « villa » avant même d’avoir vu le film donc je ne prenais pas vraiment conscience du lieu.
Je trouve l’ambiance du film très oppressante avec tous les coups bas et le « Maître » qui a la mainmise sur la vie de toutes ces femmes. Gong Li me paraissait très hautaine dans le rôle de Songlian. La fin étant suggéré, je n’avais pas vraiment compris ce qu’il se passait mais après m’être familiarisé avec le style de Zhang Yimou c’était tout de même assez évident.

Parlons maintenant du livre. Le livre fut écrit par Su Tong et publié en 1990. C’est un petit livre qui se lit vite car il ne fait que 128 pages. L’histoire est la même mais j’ai l’impression que l’ambiance change. Bon bien sûr il y a toujours cette oppression de l’homme qui a tous les droits sur ses femmes mais je prends beaucoup plus Songlian en pitié dans ce livre. Elle me semble moins hautaine et semble vraiment pris dans la tourmente dans cette guerre intestine entre femmes pour recevoir les avances d’un homme. La fin est pour moi encore plus glaciale en lecture qu’en visionnage.

Adieu ma concubine :

Adieu ma concubine de Chen Kaige est l’un des films les plus récompensés de l’histoire du cinéma chinois/hong-kongais (Palme d’Or au festival de Cannes 1993 et Golden Globe en 1994). Ce film est d’une beauté sans pareille et le célèbre Leslie Cheung est incroyable ! Dans ce film, on y trouve aussi Gong Li mais malgré sa présence mes yeux ne peuvent se détacher de Leslie. Malgré la longueur du film, il nous tient vraiment en haleine. Cependant je dois avouer que le personnage de Cheng Dieyi me semble parfois si orgueilleux et si imbu de lui-même qu’il me fut parfois difficile de l’apprécier. D’un point de vue historique, il montre très bien les changements et les temps difficiles qui ont eu lieu en Chine (invasion japonaise et Révolution Culturelle).

Le livre « Adieu ma concubine » fut écrit par Lilian Lee et publié en 1985. Malgré la beauté du film et les talents d’acteurs de Leslie Cheung je dois avouer avoir préféré le livre. Le livre, contrairement au film, nous montre vraiment une personnalité plus nuancé de Cheng Dieyi. On parle évidemment de Duan Xiaolou mais on peut voir que le livre est vraiment tourné vers Cheng Dieyi. Je trouve que l’on comprend mieux pourquoi il a une telle personnalité et pourquoi il agit ainsi. Ce n’est pas juste un homme amoureux et jaloux mais un homme qui a peur de subir une nouvelle fois l’abandon de son ami après avoir vécu celui de sa mère et le livre montre bien tout cela. Pour moi il est devenu tel qu’on a voulu le façonner et son éducation a fait de lui cet homme égoiste, accroché aux bottes de Duan Xiaolou et prêt à tout pour le bien de l’opéra. Pour ce qui est du personnage de Juxian incarné par Gong Li, je le trouve bien plus humain et plus profond. On voit que malgré son envie de s’intégrer dans cette famille que représente le duo, elle est constamment repoussée par Cheng Dieyi qui entame une relation trop intense avec son partenaire. Ce livre est une véritable ode à la nature humaine. Celle qui a peur d’échouer, celle qui a peur d’être repoussée et abandonnée, celle qui est capable de tout donner par passion et par amour. Du moins, je peux me voir dans ce livre. Je vous recommande vraiment de le lire.

Balzac et la petite tailleuse chinoise :

Je me souviens avoir découvert le film et le livre en classe de 3e, en même temps que « L’Amant » de Marguerite Duras. Si vous connaissez mon parcours, vous devez savoir qu’à cette époque je n’étais pas spécialement attirée par la Chine. Cependant je me souviens d’avoir énormément apprécié le livre. J’ai donc relu le livre avec ma connaissance actuelle de la Chine et de la période de la Révolution Culturelle. Dans ce livre, on se trouve dans les camps de redressement du Yunnan en compagnie de deux intellectuels, Ma et Luo, qui tombe amoureux de la petite fille d’un tailleur de l’endroit où ils se trouvent. Ils viennent de milieux bien différents, comme on s’en doute, et ils vont tenter de faire découvrir à cette petite tailleuse les grandes oeuvres littéraires notamment des oeuvres françaises. On va voir l’évolution de cette petite tailleuse qui va devenir peu à peu une femme indépendante qui veut voir plus grand que sa montagne natale. Je trouve ça tout de même un peu dérangeant de voir Luo la forcer à devenir cette personne cultivée sans vraiment apprendre à connaître d’où elle vient. Pour ce qui est du film, j’ai beaucoup de mal. Je ne supporte pas vraiment les acteurs qui sont des acteurs assez célèbres en Chine. J’ai eu l’occasion de voir un drama avec Zhou Xun que j’avais beaucoup apprécié mais dans le rôle de la petite tailleuse elle m’agace. Dans le livre elle parait si naturelle, si sincère et on a vraiment envie de la voir s’épanouir alors que dans le film elle me paraît égoïste. Du coup un gros coup de coeur pour le livre mais moyennement pour le film si ce n’est pour les images de paysages à couper le souffle.

Il y a également « Le palanquin des larmes » mais je vous avais déjà fait une revue du livre et du film (Lien).

On peut donc voir que certains livres m’ont permis d’apprécier certaines oeuvres que je n’apprécie pas en films.

0 comments on “Livres adaptés au cinéma

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :