Littérature chinoise Livre

Chinoises de Xinran

C’est le premier livre que l’on m’a mentionné lorsque j’ai découvert Xinran et bizarrement c’est celui que je ne voulais pas lire. Je me rends compte que, même si après avoir lu le livre la plupart des résumés reflètent bien les livres de Xinran, les résumés ne sont jamais à la hauteur du contenu et ne les décrivent pas assez bien pour me donner envie de m’y plonger. Pour moi, Xinran ne se décrit pas. Elle se lit. Et c’est dans l’espoir de terminer ma collection que j’ai acheté ce livre.

Résumé :

Un dicton chinois prétend que  » dans chaque famille il y a un livre qu’il vaut mieux ne pas lire à haute voix « .

Une femme a rompu le silence. Durant huit années, de 1989 à 1997, Xinran a présenté chaque nuit à la radio chinoise une émission au cours de laquelle elle invitait les femmes à parler d’elles-mêmes, sans tabou. Elle a rencontré des centaines d’entre elles. Avec compassion elle les a écoutées se raconter et lui confier leurs secrets enfouis au plus profond d’elles-mêmes.

Epouses de hauts dirigeants du Parti ou paysannes du fin fond de la Chine, elles disent leurs souffrances incroyables : mariages forcés, viols, familles décimées, pauvreté ou folie… Mais elles parlent aussi d’amour. Elles disent aussi comment, en dépit des épreuves, en dépit du chaos politique, elles chérissent et nourrissent ce qui leur reste.

J’ai eu un mal fou à trouver ce livre ! Je ne le trouvais nul part ! C’est un jour qu’Amazon m’a envoyé une notification pour me dire qu’il était vendu d’occasion pour 3€ et des brouettes ! Bien sûr j’étais décidé à ne pas laisser passer ma chance, même en occasion c’est l’avoir quand même. Je l’ai acheté à la Bouquinerie du Sart (Lien) qui est une librarie lilloise qui aide les personnes sans abris à se réinsérer avec un emploi pour leur permettre de quitter leurs centre d’hébergement pour ainsi retrouver un logement autonome. Je trouve ça génial ! Je me fais plaisir en achetant des livres et en même temps j’aide les autres, tout le monde y gagne. Non je ne suis absolument pas payée pour dire ça.

Revenons-en à Xinran. Le dernier livre difficile que j’ai lu était « The Rape of Nanking » d’Iris Cheng (Lien) qui m’avait vraiment donné la nausée. Comme tous les livres de Xinran, je m’attendais à ce que celui-ci soit difficile et puissant comme à son habitude mais je dois avouer qu’il fut vraiment compliqué à lire et que j’ai dû faire des pauses. Il m’a aussi rendue parfois très mal au point que je me renfermais sur moi-même, Panda en venait à me demander ce que j’avais. J’apprécie beaucoup Xinran mais je dois avouer que les deux seuls qui m’ont vraiment bouleversés à ce point-là sont : Funérailles Célestes et celui-ci. C’est d’ailleurs pour cela que je ne les lisais que chez moi. Le premier témoignage de « Messages de mères inconnues » m’a touché mais moins par la suite, je n’ai pas vraiment envie de mettre ça sur le compte du « je n’ai pas d’enfants c’est pour ça ». Tous les témoignages de ce livre sont percutants car ils relatent tous d’une violence physique ou psychologique. Certains parlent de viols, d’autres parlent d’amour, d’autres parlent des conditions des femmes, comme dans la plupart des livres de Xinran on y parle également beaucoup de la Révolution Culturelle. On y trouve même la propre histoire de Xinran sur laquelle je me posais tant de questions tant Xinran mentionne souvent sa propre souffrance.

Ce livre est incroyablement révélateur de la condition de la femme chinoise dans le passé mais aussi tout ce qui lui reste à accomplir pour faire sa place dans cet immense pays. Il est aussi, en mon sens, urgent de faire naître le sentiment de sororité dans le coeur des chinoises. J’espère vraiment que les nouvelles générations de femmes permettront tout cela.

0 comments on “Chinoises de Xinran

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :