Boutique en ligne Paris Salon de thé Thé

Les thés « Goutte de thé »

Je pense que vous commencez suffisamment à me connaître pour savoir qu’entre moi et le thé c’est une grande histoire d’amour.
Je ne prétends pas être connaisseuse mais je me définis clairement en tant que grande amatrice et chaque découverte fait mon bonheur. Vous connaissez notamment mon amour pour la boutique de thé Pao Cha, à Marseille, et j’ai voulu cette fois-ci tester la fameuse boutique de thé « Goutte de Thé » qui elle se trouve à Paris. J’avais demandé au Papa Noël deux « coffrets » et j’ai eu la totalité de mes souhaits qui se sont exhausés.

Le premier étant le coffret « Rayon de Soleil » qui rassemble 6 thés différents dans des petits sachets et le deuxième « Essentiels d’origine » avec 4 thés qui arrivaient dans une belle boite comme pour les coffrets de calligraphie. Je ne m’attendais pas à recevoir les deux en réalité ce qui fait que la plupart des thés se trouvant dans le coffret « Essentiels d’origine » se trouvaient déjà dans « Rayon de Soleil ».


Commençons par « Rayon de Soleil » :

  • N°101 Diamant Vert, thé vert

À retrouver plus bas.

  • N°113 Brise Printanière, thé vert

Brise Printanière est un thé vert du Jiangxi fait de bourgeons et de fleurs de jasmin. Le thé et le jasmin sont superposés en 5 couches alternées laissées au repos, on retire ensuite les fleurs et on recommence le procédé plusieurs fois. J’aime beaucoup le thé au jasmin mais, comme il me semble l’avoir déjà expliqué, il est difficile de trouver en France un bon thé au jasmin à un prix raisonnable qui tourne pas à l’amer. Une pensée pour ce Jasmin Chung Hao de chez Dammann que j’ai acheté et dont je me suis débarrassée…Généralement j’achète directement les perles de jasmin, un peu plus cher, afin de ne pas être déçue. Mais celui-ci est juste parfait. Il est parfumé juste ce qu’il faut, tout en étant très fleuri, c’est un thé de très belle qualité que je ne peux que recommander pour les amateurs de thés au jasmin.

  • N°305 Clair de Lune, thé blanc

Clair de Lune est un thé blanc du Yunnan fait de bourgeons duveteux qui, après un « léger flétrissage » était initialement séché sous le clair de lune d’où son nom très poétique qui fait rêver. C’est un thé qui est très subtil et léger avec un goût qui me fait penser à de la pêche blanche. Il est agréable en bouche et limpide mais peut-être un peu trop doux à mon goût et qui manque de note prédominante.

  • N°406 Chasseur d’arômes, thé wulong

À retrouver plus bas.

  • N°502 Joie de Vivre

Joie de Vivre est un thé wulong de théiers âgés de 80 à 120 ans type Dian Hong qui poussent entre 1800 et 2000m d’altitude. Il est cultivé sans pesticides ni produits chimiques. J’ai aimé l’odeur très gourmande du thé dans la tasse qui tourne vers le cacao et vu que j’aime ce genre de thé rond et gourmand je me suis dis que ça allait être une belle découverte. En effet, le thé est agréable en bouche avec une légère note de céréales grillés qui pourrait faire penser un peu à un Genmaicha mais en version Wulong. Mais c’est la deuxième note qui m’a un peu dérangé car c’est une saveur un peu boisé que je n’aime pas trop. Il n’est pas comparable à du Pu’er car on est sur du Wulong donc la note n’est pas aussi prononcé. Il était quand même agréable à boire même si je dois avouer que c’est celui que j’ai le moins aimé du set, si on met de côté le Diamant Vert.

  • N°654 Thai Mini Tuo Cha, thé Pu’er Cuit

À retrouver en bas.


Puis enfin « Essentiels d’origine » :

Comme vous pouvez le constater, il est composé de 3 thés que j’ai déjà cité précédemment. J’adore la boite dans laquelle les petites boites se trouvent et je trouve ça vraiment parfait pour un cadeau. Les petites boites sont designés par la graphiste « La Fée Chinoise », ce sont des dessins très printaniers avec des petits oiseaux et des petites fleurs. Les motifs ont changé pour laisser place à des instruments de musique dont des instruments chinois, je suis déçue car je préférais ceux là mais bon c’est ainsi.

  • N°101 Diamant Vert, thé vert

Diamant Vert est un thé, crée par M. Mou, qui provient de la province du Guizhou et qui est cultivé à plus de 1000 mètres d’altitude. Les feuilles sont cueillies au printemps puis façonnées en forme de petites perles. Il est le thé que j’ai le moins aimé car, sauf pour de très rares exceptions, je n’aime pas les thés verts dû à leurs saveurs herbacées et végétales. Alors que j’adore le matcha allez savoir pourquoi… Je pense qu’il plaira aux amateurs de thés frais en bouche.

  • N°406 Chasseur d’arômes, thé wulong

Chasseur d’arômes est un thé wulong qui est dans la même verve que le Tieguanyin mais en plus « moderne » car en effet il n’est oxydé qu’à 20% (le Tieguanyin « classique » est oxydé entre 30 et 40%). Dès la première gorgée, Panda et moi avons reconnu le Tieguanyin car c’est un thé que nous adorons lui et moi et du coup ça ne pouvait que nous plaire. On sent que ce thé est plus fleuri qu’un Tieguanyin classique, qui est de base déjà fleuri, il donne vraiment cette impression de bouquet floral en bouche qui est vraiment très agréable et très frais. Si vous aimez le Tieguanyin, vous apprécierez sûrement cette version printanière comme j’ai envie de l’appeler. C’est un thé qui se trouve dans le top 3 de mes découvertes Goutte de Thé.

  • N°654 Thai Mini Tuo Cha, thé Pu’er Cuit


Ces minis Tuo Cha, comme tout bon Pu’er qui se respecte, vient de la province du Yunnan. Ils sont compressés en nid d’oiseau ce qui les rend pratique à transporter et peuvent être conservés car ils se bonifient avec le temps. J’en ai goûté quelques uns pour la revue mais je vais conserver le reste. J’ai beaucoup de mal avec les Pu’Er car je n’aime pas tant leurs goûts boisés, fumés et mousseux qui rappelle une balade en pleine forêt. Cependant, je dois avouer que celui-ci a une note plutôt douce et ronde en bouche lors de la première gorgée. C’est par la suite qu’il révèle quelques notes qui ne sont pas aussi affirmées que sur d’autres Pu’Er. C’est une belle découverte mais pas de quoi dire qu’il devient mon nouveau thé fétiche.

  • N°504 Charme des Minorités, thé noir

C’est le thé pour lequel j’avais le plus d’attente ! C’est un thé du Yunnan produit par M.Chen sur la montagne du Yuanjiang où vivent 3 minorités (les Hani, les Yi et les Dai) d’où le nom français du thé. Par chance, il est celui que j’aime le plus. Il est très rond en bouche, très doux mais aussi légèrement fleuri et sucré. Il me fait penser à un bon Jinjunmei et la dégustation n’en devient que meilleure au fur et à mesure des infusions. C’est une très belle découverte.

Pour conclure, il y a eu de belles découvertes voire des coups de coeur pour certains. Mais est-ce que je viendrais à passer une commande par moi-même dans cette boutique ? Je ne pense pas car je n’ai pas eu de coup de coeur assez fort pour cela. Je pense qu’il y a de belles découvertes à faire mais je n’ai pas été assez convaincue et je décide de rester à ma boutique fétiche Pao Cha.

0 comments on “Les thés « Goutte de thé »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :